Validation du document de plaidoyer sur les industries extractives au Niger

Réseau des Organisations pour la Transparence et l’Analyse Budgétaire (ROTAB) a organisé ce mardi 13 février 2018 au siège du SNAD, un atelier de validation du document de plaidoyer sur les industries extractives. Les participants issus de différentes structures socioprofessionnelles basées tant à Niamey qu’à l’intérieur du pays ont de manière active enrichi ce document qui se voudra un outil indispensable en matière de plaidoyer sur les industries extractives au Niger.

Au total, douze (12) points essentiels ont constitué l’ossature du document qui a levé le voile sur la problématique des industries extractives au Niger et cela dans tous ses contours. L’atelier a été financé par l’ONG internationale Oxfam Niger dans le cadre de son programme Gouvernance et citoyenneté active.

Pour M. Sani Alassane, représentant de l’ONG Oxfam, « à travers cette activité nous pensons pouvoir apporter notre contribution au relèvement des indicateurs sociaux du Niger. » En effet, dans le cadre de ses missions au Niger, l’ONG Oxfam vient en accompagnement des politiques publiques de développement d’une part, et de l’autre, au renforcement des capacités des organisations de la société civile. Oxfam est également sensible aux inégalités nées de l’exploitation des ressources extractives d’où l’importance de cet atelier.

Selon, Ali Idrissa, Coordonnateur National du ROTAB, « il est temps de recadrer l’engagement de la société civile active sur la thématique des industries extractives. Cela en raison notamment de la grande influence que l’exploitation des ressources extractives exerce sur l’Économie, l’État ainsi que les populations des pays en voie de développement. »

C’est dire combien ce document est vivement attendu par le ROTAB qui aura assurément la charge de le vulgariser  tant au Niger qu’au plan mondial.

niameysoir.com