UNICEF : L’enfant au centre des efforts de résilience financés par l’Allemagne au Niger (Point de presse)

Niamey – Jeudi 27 Novembre 2020 –  Le bureau de la Représentation de l’UNICEF au Niger a convié la presse dans ses locaux pour l’entretenir sur la question des financements allemands au Niger. Au cours de cette rencontre avec les médias publics et privés, l’Ambassadeur de la République Fédérale de l’Allemagne au Niger Son Excellence M. Hermann Nicolai et la représentante de l’UNICEF par intérim Mme Ilaria Carnevali ont planché sur les différents projets et programmes de développement qui sont mis en œuvre par l’UNICEF et ses partenaires grâce aux financements allemands et ce, depuis 2019.

Parlant du programme de Coopération pays Niger – Unicef 2019-2021, la représentante par Intérim de l’agence onusienne pour la Femme et l’Enfant, a rappelé qu’il s’agit d’une dynamique qui se propose de revoir les approches de la coopération en vue de l’accélération des résultats pour les enfants du Niger. Ces approches multi-sectorielles, ajoute-t-elle, sont axées sur la résilience, le renforcement des capacités des acteurs de la gouvernance locale, l’engagement communautaire. Sellon Mme Ilaria Carnevali, ces approches concourent toutes à une amélioration des conditions de vie des populations nigériennes. Elle a vivement salué la qualité du partenariat entre l’UNICEF et l’Allemagne. Elle a remercié l’ambassadeur de l’Allemagne M. Hermann Nicolai pour tout l’intérêt que porte son pays à l’amélioration des conditions de vie des enfants au Niger tout en les plaçant au cœur des efforts de résilience.

Auparavant, M. Hermann Nicolai a également salué  l’excellence des relations de coopération entre le Niger et l’Allemagne et ce depuis les années 60. Pour illustrer son propos, il a souligné les efforts de coopération au développement qui sont faits dans ce sens à travers la GIZ et KFW, deux organisations actives dans les domaines de la sécurité alimentaire et de la décentralisation. M. Hermann Nicolai a assuré que l’Allemagne continuera à accompagner le Niger pour relever les multiples défis de développement auxquels il fait face.

Ensuite, il a expliqué les raisons du choix porté par son pays sur l’UNICEF. Selon le diplomate allemand basé à Niamey, le capital d’expérience de l’UNICEF en matière de pilotage et de mise en œuvre des projets et des programmes, l’attachement de son pays au multilatéralisme et donc sa confiance aux agences du système des nations Unies expliquent, entre autres, le choix porté sur l’UNICEF. « Nous avons pensé il n’y a pas d’organisation mieux placée que l’UNICEF comme partenaire stratégique et performant pour réaliser ces projets » a-t-il affirmé.

L’engagement allemand au Niger se traduit par sa participation aux efforts de stabilisation et à l’aide transitoire consistant à établir un pont entre l’aide humanitaire et la coopération au développement à long terme. En clair, il s’agit de renforcer la résilience des personnes et de structure locale particulièrement vulnérables afin de résister aux différents chocs.

Le jour suivant, en début de matinée et sur le même sujet, le secrétaire général du ministère du développement communautaire et de l’aménagement du territoire, également président du comité de pilotage du programme de coopération Niger-UNICEF Elhadji Ibrahim Adamou était face à la presse. Il a animé un point presse au Ministère et au cours duquel il a particulièrement insisté sur la contribution énorme de l’Allemagne à la mise en œuvre de ce programme. A l’entame de son propos, il a signalé qu’il s’agit d’un ambitieux programme dont l’objectif vise à renforcer la résilience des communautés et des systèmes de prestations des services de base.  A Elhadji Ibrahim Adamou de poursuivre que la particularité du Programme est de proposer des actions multi-sectorielles, une approche intégrée, une concentration géographique des interventions dans le but de renforcer la résilience des systèmes et des communautés vis-à-vis des chocs récurrents.

Au final, le secrétaire général du ministère en charge du développement communautaire et de l’aménagement du territoire a exhorté l’UNICEF et ses partenaires à poursuivre les efforts pour un impact réel et durable au bénéfice des communautés.

Yahaya Agali Oulame / niameysoir.com