UNICEF : Au Niger, les enfants prennent les commandes des médias à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Au Niger, les enfants prennent les commandes des médias à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance

Niamey, 19 novembre 2020 – A la veille de la Journée mondiale de l’enfance, le 20 novembre, les enfants prennent les commandes des médias pour faire entendre leur voix et faire la lumière sur les problèmes qui les concernent. Ils assumeront le rôle de journalistes et de reporters pour défendre leurs droits et exprimer leur soutien à leurs pairs, en particulier à ceux qui sont encore privés de leurs droits fondamentaux.

Cette année, la Journée mondiale de l’enfance se déroule pendant l’un des moments les plus uniques et les plus difficiles de l’histoire. Dans le monde, la pandémie de coronavirus a mis à nu les profondes inégalités dans les sociétés ; les enfants sont privés de soins de santé de base, coupés de l’éducation et laissés sans protection.

Tout au long de la semaine, les enfants du Niger produiront une série de reportages dans les médias sur des sujets spécifiques qu’ils ont eux-mêmes choisis, avec un accent particulier sur la façon dont nous pouvons réinventer ensemble un avenir meilleur pour les enfants du Niger.

Plusieurs médias nationaux, imprimés et audiovisuels, ont rejoint cette initiative. Il s’agit notamment de la télévision et de la radio publiques ORTN, des chaînes de télévision privées Tambara, Ténéré et Bonferey, et des journaux en ligne et imprimés Le Sahel, Le Matinal, La Roue de l’Histoire, La Nation, Actu Niger et Niamey Soir.

« Il est fondamental d’écouter les enfants et les jeunes. Ils vivront avec l’impact de cette pandémie et doivent être inclus dans les décisions qui affectent leur avenir », déclare Ilaria Carnevali, Représentante de l’UNICEF a.i. au Niger.

« Les enfants ont une capacité unique et inégalée de réinventer un monde plus égalitaire, juste et durable pour eux. Les enfants n’accepteront jamais que nous devions revenir à la « normale » après la pandémie, parce que pour de nombreux enfants « normal » est-il assez suffisant », poursuit-elle.

Dans les pays confrontés à des crises humanitaires comme le Niger, l’épidémie de COVID-19 crée une pression supplémentaire significative sur des systèmes de santé et de services sociaux déjà surchargés et exacerbe les vulnérabilités des populations touchées. Les progrès durement acquis dans la promotion des droits des enfants sont menacés.

« La prise des commandes par les enfants ne doit pas être simplement une opération ponctuelle ou une séance photo. Cette initiative offre aux enfants une chance d’explorer leurs droits et de mieux comprendre comment les décisions sont prises. C’est aussi l’occasion d’exprimer leurs préoccupations et de proposer des solutions qui sont écoutées et mises en œuvre de manière significative par les adultes et les décideurs » conclut Ilaria Carnevali.

Cette initiative a été rendue possible grâce au généreux soutien du CERF des Nations Unies, du Gouvernement japonais, du Gouvernement italien, de la Coopération allemande (BMZ), du Partenariat mondial pour l’éducation, du Groupe de la Banque mondiale et de l’USAID.

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés du monde. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, pour construire un monde meilleur pour tous.

Contacts Presse :

Lalaina F. Andriamasinoro, +227 8006 6018, lfandriamasinoro@unicef.org, UNICEF Niger
Binta Saley Souley, +227 9039 1928, bsaleysouley@unicef.org, UNICEF Niger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *