UNICEF : Améliorer les soins de santé dans les districts les plus mal desservis du Niger

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Avec le soutien du Gouvernement de la République populaire de Chine, des séries d’interventions sont menées dans sept districts de la région de Tahoua pour accélérer les efforts visant à réduire la mortalité maternelle, infantile et néonatale.

 

NIAMEY, 17 novembre 2020 – Avec le soutien du Gouvernement de la République Populaire de Chine, l’UNICEF a remis aujourd’hui 50 motos au Ministère de la Santé Publique, destinées à 50 centres de santé intégrés de sept (7) districts de la région de Tahoua. Ces motos faciliteront l’encadrement des interventions menées au niveau communautaire, amélioreront la qualité des soins et contribueront ainsi à la réduction de la mortalité maternelle, infantile et néonatale.

« Les indicateurs de santé maternelle et infantile dans la région de Tahoua sont inférieurs à la moyenne nationale. Ces sept districts – qui couvrent 65% de la population de la région – continuent de faire face à de multiples problèmes de santé, en particulier parmi les enfants et les mères les plus vulnérables », a déclaré Ilaria Carnevali, Représentante a.i. de l’UNICEF au Niger.

Selon les dernières enquêtes (ENISED 2015), le taux de mortalité infanto-juvénile à Tahoua (140 ‰) est supérieur à la moyenne nationale (estimée à 126 ‰) et la couverture sanitaire est parmi les plus faibles (46,80%), avec une discontinuité des services de santé et un manque de personnel de santé qualifié.

Le soutien financier d’un (1) million de dollars EU de la République populaire de Chine a aidé l’UNICEF à réaliser les interventions suivantes :

  • Fourniture d’une source d’électricité pour améliorer la continuité des services de santé maternelle, sachant que sur un total de 136 centres de santé intégrés dans les sept (7) districts sanitaires ciblés, 51 sont sans électricité.
  • Renforcement des capacités des agents de santé et communautaires dans les villages situés à plus de 5 km d’un centre de santé.
  • Fourniture de médicaments pour traiter les principales maladies mortelles des enfants (à savoir le paludisme, la diarrhée, la pneumonie) au niveau communautaire
  • Renforcement de l’engagement communautaire par le plaidoyer auprès des leaders communautaires et la sensibilisation de la communauté
  • Et, renforcement de la coordination entre la région, les districts et les centres de santé intégrés.

Le Niger fait partie des huit pays africains bénéficiant de ce soutien financier, qui fait partie du Fonds d’aide à la coopération Sud-Sud de la Chine (SSCAF).

« La Chine a toujours soutenu les efforts du Niger pour promouvoir la sante des femmes et des enfants. Nous espérons que ce projet permettra d’améliorer les services de sante maternelle et infantile et de réduire la mortalité infanto-juvénile du Niger » a déclaré S.E.M Zhang Lijun, Ambassadeur de Chine a cette occasion.

« Ce soutien nous a aidés à étendre notre travail avec les agents de santé communautaires pour fournir aux enfants des services de soins de qualité contre les maladies mortelles comme le paludisme, la pneumonie et la diarrhée », a conclu Ilaria Carnevali.

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés du monde. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, pour construire un monde meilleur pour tous.

 

Contacts Presse :

Lalaina F. Andriamasinoro, +227 8006 6018, lfandriamasinoro@unicef.org, UNICEF Niger

Binta Saley Souley, +227 9039 1928, bsaleysouley@unicef.org, UNICEF Niger

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *