SOCIÉTÉ: L’ONG WHH distribue 800 caprins au profit des populations vulnérables de la commune rurale de Bangui (Tahoua)


(Niamey – Mardi 31 Mai 2022) L’ONG Welthungerhilfe (WHH) a procédé, en début de semaine, au lancement de la distribution de 800 caprins au profit des populations vulnérables de la commune rurale de Bangui, région de Tahoua. «Ces 800caprins plus précisément les chèvres rousses de Maradi contribueront sans nul doute à améliorer la sécurité alimentaire, à réduire la pauvreté et à favoriser la croissance économique des populations de Bangui, particulièrement les femmes» selon le Secrétaire Général du préfet de Madaoua. Ce Projet WHH est financé par le Ministère fédéral allemand de la Coopération Economique et du Développement. La cérémonie s’est déroulée en présence des autorités administratives et coutumières, des responsables du Projet WHH ainsi que des populations bénéficiaires de la Région.

Cette initiative au profit des communautés locales cadre avec l’objectif stratégique de Welthungerhilfe à savoir : « Faim zéro partout où nous travaillons d’ici 2030 », sur la base du 2ème objectif de développement durable des Nations Unies. En travaillant en étroite collaboration avec des partenaires locaux, l’ONG WHH œuvre pour lutter contre la faim à travers des actions qui visent à améliorer les perspectives des générations présentes et futures. Pour ce faire, les approches du WHH pour éliminer la faim sont essentiellement axées sur la sécurité alimentaire durable. Il s’agit de la promotion de l’agriculture propre au site, l’accès à l’eau potable et à des sources d’énergie respectueuses de l’environnement tout en améliorant la santé, l’éducation et le développement économique.

En clair, l’ONG WHH intervient auprès des Communautés pour améliorer leurs conditions de vie à long terme. Elle travaille selon le principe de l’aide à l’auto-assistance. Ses programmes sont conçus pour permettre aux populations bénéficiaires de prendre le contrôle de leur vie tout en leur permettant la jouissance effective leur droit humain à l’alimentation.

En 2021, rappelle-t-on, l’ONG WHH-WELTHUNGERHILFE a contribué à l’identification des leviers à actionner pour des systèmes alimentaires durables, équitables, respectueuses de l’environnement. Fin Mai 2021, WHH a lancé la première concertation indépendante en prélude au sommet de New York et dont le thème était : « Relier la santé et les systèmes alimentaires durables pour améliorer la sécurité nutritionnelle ». WHH accompagne le Niger vers la mise en œuvre de la feuille de route sur la transformation des systèmes alimentaires en collaboration avec l’institution étatique High Commission for the 3N initiative, le Ministère du Développement Communautaire et l’Aménagement Territoriale ainsi que le Ministère de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes.

Mohemad Ibrahim / NIAMEY-SOIR


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *