SOCIÉTÉ : Les Organisations de la Société civile à l’école du Contrôle Citoyen de l’Action Publique et  la redevabilité sociale collaborative (Atelier)

(Niamey – Lundi 23 Août 2021) Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet  « Appui au Dialogue Etat-Société Civile pour l’amélioration de la gouvernance à travers le suivi du budget national (PADESOC) », financé par le Programme de l’USAID Sahel Human Voice in Governance Activity (USAID SHIGA), le consortium des ONGs SOS-Civisme-Niger/APAISE-Niger en collaboration avec la Direction Générale du Budget a organisé, du 13 au 14 août, un atelier de renforcement des capacités  des OSC membres de l’incubateur SHIGA de Niamey sur le Contrôle Citoyen de l’Action Publique et  la redevabilité sociale collaborative en matière du suivi du budget national.

Les travaux de l’atelier se sont déroulés  à la Maison du Citoyen de l’ONG Tournons la Page-Niger (TLP-Niger) et ont regroupé trente (30) participants(es), représentants(es) des organisations de la société civile membres de l’Incubateur USAID SHIGA, ainsi que des représentants(es) de la Direction Générale du Budget du Ministère nigérien en charge des Finances.

Selon les organisateurs, l’objectif général de cet atelier est de contribuer à assoir une bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques au moyen du Contrôle Citoyen de l’Action Publique (CCAP). De manière spécifique, il s’agit entre autres de familiariser les membres des organisations  de la Société Civile (OSC)  membres de l’incubateur SHIGA  aux concepts du Contrôle Citoyen de l’Action Publique(CCAP) ; d’initier les OSC membres de l’incubateur SHIGA  sur les outils et les démarche pour un CCAP en matière du suivi du budget national ; de dégager des stratégies permettant aux OSCs et l’Etat de collaborer pour un meilleur suivi du budget national.

Outre le renforcement des capacités des participants, la rencontre a servi de cadre de réflexion sur les mécanismes pour une application pratique des outils CCAP dans le suivi du budget national. Elle a  également permis aux  OSCs et aux représentants de l’Etat de jeter les bases d’une analyse approfondie sur les conditions et les modalités d’une application réussie de l’approche CCAP dans le suivi du budget national en vue d’une amélioration de la bonne gouvernance.

A l’issue des travaux de cet atelier, les participants ont formulé série de recommandations à savoir:

  • Renforcer la collaboration entre l’Etat, notamment le Ministère des Finances, et les organisations de la société civile pour la mise en œuvre effective du Budget-Programme au sein de tous les ministères techniques
  • Mener des campagnes d’éducation civique en direction des populations dans les communes en vue d’un changement positif des comportements en matière d’hygiène et d’assainissement.
  • Renforcer la mobilisation des femmes et des jeunes en tant qu’acteurs déterminants pour un changement des comportements en matière d’hygiène et d’assainissement dans les communes du Niger.
  • Redynamiser la police sanitaire dans les communes et la doter des moyens logistiques nécessaires à l’accomplissement de sa mission.

Ces quatre (4) recommandations fortes sont les résultats concluants des travaux de l’atelier qui se sont déroulés dans le calme et la sérénité. Clôturant les travaux, la Cheffe du projet a remercié sincèrement le Ministère des Finances pour sa parfaite collaboration, ainsi que les organisations de la société civile membres de l’incubateur SHIGA pour leur participation active et assidue aux travaux.

Mohamed Ibrahim / niameysoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *