SOCIÉTÉ : Lancement de la campagne contre les inégalités au Niger, les hommes politiques s’engagent…

(Niamey – Mercredi 18 Novembre 2020) Les candidats aux élections présidentielles 2020-2021 au Niger dont l’ancien Président de la République M. Mahamane Ousmane ont apposé leurs signatures sur le manifeste « MA VOIX » pour marquer leur engagement, une fois élus, à lutter contre les inégalités au Niger. Ceci intervient, quelques jours seulement, après la validation par la Cour Constitutionnelle de trente-un (31) dossiers de candidatures aux élections présidentielles prévues se tenir au Niger le 27 décembre prochain avec un éventuel second tour le 21 février 2021.

La cérémonie solennelle s’est déroulée, ce matin, à l’Hôtel Radisson Blu de Niamey à l’occasion du lancement de la Campagne de lutte Contre les inégalités. Il s’agit d’une initiative portée par l’Alliance contre les inégalités qui regroupe en son sein une trentaine d’organisations de la société civile nationales et internationales actives sur le terrain autour de cette thématique en partenariat avec l’ONG internationale Oxfam au Niger. Dans son mot de bienvenue, M. Abdoul Karim Madougou a signalé que « les inégalités sous toutes leurs formes compromettent les droits des citoyens », c’est pourquoi, explique-t-il, leurs organisations ont décidé de mutualiser leurs efforts et les combattre.

Le but de la campagne, apprend-on, est donc de lever le voile sur les causes et les conséquences des inégalités au Niger puis d’amener les décideurs politiques à prendre des engagements concrets en vue de les réduire lorsqu’ils seront élus. C’est chose faite ! Devant les médias et une foule imposante, les candidats aux élections présidentielles ou leurs représentants ont paraphé, tour à tour, le manifeste « MA VOIX » matérialisant ainsi leur engagement à œuvrer en faveur de la réduction des inégalités. La cérémonie a été mise à profit par les organisateurs pour entretenir l’opinion publique sur les défis persistants liés aux inégalités au Niger.

Procédant au lancement de la Campagne, M. Tchiroma Ali Ahamadou, Directeur Pays de l’ONG Internationale Oxfam au Niger a affirmé que « les inégalités se manifestent dans tous les domaines de la vie économique, sociale, culturelle, politique ainsi que les relations de genre. Ces inégalités nous impactent tous mais certaines plus que les autres… les femmes, les jeunes, les personnes vivant avec de handicap et les personnes déplacées notamment en milieu rural ou isolées sont plus touchées ». Selon M. Tchiroma Ali Ahamadou, « les inégalités sapent les efforts de la lutte contre la pauvreté et menacent, dans certaines circonstances, la cohésion sociale et coexistent avec d’autres crises dont l’insécurité, les crises alimentaires et sanitaires, le changement climatique etc. »

Face à cette situation, poursuit-il, « il est impératif selon nos missions et nos devoirs d’entreprendre des actions contre toutes formes d’inégalités pour répondre favorablement aux maux qui minent la société ». Pour conclure, M. Tchiroma Ali Ahamadou a invité les hommes politiques à faire des inégalités « un problème de société qui nécessite des solutions politiques appropriées donc des décisions d’État ».

Auparavant, M. Issa Garba a, au nom du Comité de pilotage de la Campagne, rappelé les inégalités ainsi que les préoccupations majeures que l’Alliance souhaitent voir les candidats aux élections présidentielles prendre en compte dans leurs programmes politiques respectifs : Une éducation accessible à tous et de qualité, un système de santé et de protection sociale qui facilite l’accès aux points médicaux, au personnel de santé et aux médicaments, un travail digne aux femmes et aux jeunes, des politiques agricoles inclusives et équitables, un système fiscal juste et une gestion transparente des fonds internationaux pour le contrôle de la dette publique,  une égalité du genre assurée par des politiques qui favorisent la femme sur le marché du travail, un espace civique protégé, une gestion transparente et une répartition  équitable et inclusive des rentes de l’exploitation des ressources minières, des politiques de construction de la résilience face au changement climatique etc.

Dix (10) inégalités ont été retenues par les responsables de l’alliance puis reprises dans un manifeste intitulé «  MA VOIX ». « Nous vous demandons si vous êtes élu, à couvrir les besoins immédiats des personnes les plus démunies et des plus vulnérables mais aussi à résoudre les causes profondes des inégalités que vivent les populations » a souligné Nafissatou Ide Sadou, Coordinatrice de l’Alliance de lutte contre les inégalités.

A noter que Dr Djamila Ferdjani et M. Mohamed Moustafa Moctari l’humoriste nigérien  »le Gondwanais » sont les ambassadeurs de cette compagne de lutte contre les inégalités. Peu après la signature du manifeste, les candidats politiques aux élections présidentielles 2020-2021 ont salué cette initiative en réaffirmant leur disponibilité à lutter contre les inégalités au Niger.

Yahaya Agali Oulame / niameysoir.com

 

 

 

 

 

 

 

PHOTOS : NIAMEY-SOIR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *