SOCIÉTÉ : Fête du Travail de 1er Mai 2020 : les doléances de l’USPT – Niger

A l’occasion de la Fête du Travail de 1er Mai 2020, l’Union Syndicale Progressiste des Travailleurs (USPT), membre de l’Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN), a décliné ses doléances en dix (10) points comme suit :

  1. Application intégrale des protocoles d’accord de Février 2012 et Octobre 2018 entre l’I.T.N et le Gouvernement ;
  2. Réduction de la charge horaire hebdomadaire de l’enseignement du primaire réduit en bête de somme au Niger ;
  3. Adoption d’une loi portant création d’un fonds national de l’éducation, son financement et sa gestion ;
  4. Révision de la semaine et des horaires de travail (Du dimanche au Jeudi et de 8h 30 à 17h 30) ;
  5. Respect des normes pédagogiques aussi bien au primaire qu’au secondaire, contre les classes pléthoriques ;
  6. Institution d’un impôt de solidarité sur la fortune(I.S.F) ;
  7. Financement par l’Etat des examens du C.F.M et octroi des primes de risques dans les ateliers ;
  8. Révision de la loi sur l’impôt, sur le traitement salarial pour supprimer les primes et indemnités dans l’imposition ;
  9. Institution d’une taxe sur l’exportation des capitaux par les multinationales ;
  10. Ouverture des négociations sur les doléances du 1er Mai 2019 et du 1er Mai 2020.

Fait à Niamey, 1er Mai 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *