SIMED 2019 : le RENJED et le REJEA préparent l’édition 2019 en Novembre prochain

IMG_8708En  2015, le  Réseau  Nigérien  des  Journalistes  pour  l’Education  et  le Développement (RENJED) et le Réseau des Journalistes pour l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement au  Niger  (REJEA)  ont  lancé  la  première édition du symposium  international des Médias pour le Développement Durable à l’horizon 2030 (SIMED). Cette initiative consiste pour les médias et la société civile du Niger  à recentrer le débat sur l’atteinte des ODD tout en jouant pleinement les rôles qui sont les leurs respectivement dans le suivi et la mise en œuvre effective de l’Agenda 2030.  En clair, il s’agit  d’amener  les  médias  et la société civile à s’engager  dans l’accompagnement  des  Etats  africains  pour  la  réalisation  de  l’agenda  2030.

DSCN5788La 3ème Edition du SIMED, apprend-on, se tiendra du 05 au 07 Novembre 2019 à Niamey sous le haut patronage de Mme Kané Boulama Aichatou, Ministre du  Plan.  Le  thème central est :  «  Relever  le  défi  de  la  mise  en  œuvre  des  Objectifs  de Développement Durable à l’horizon 2030, quelle contribution pour les médias ? ». Selon les organisateurs, la 3ème Edition du SIMED sera l’occasion de présenter l’état d’avancement de la mise en œuvre des ODD par pays, de faire connaitre le niveau d’implication des medias dans la mise en œuvre et le suivi des ODD, d’édifier  les   participants  sur  l’agenda   2063  de  développement   (Vision  africaine   de développement), d’entretenir  les  medias  sur  des  thèmes  spécifiques  d’actualité  (Education,  Santé,  Equité-Genre, immigration, prévention des conflits, extrémisme violent, liens eau, alimentation, énergie et changement climatique, hygiène menstruelle etc.)

« Le SIMED est une plate-forme d’échanges de réflexion de haut niveau sur les défis majeurs de développement auxquels l’humanité est confrontée. La particularité de cette édition est qu’elle se tiendra en prélude du Forum Politique de Haut Niveau sur les ODD », nous a confié une source proche du Comité d’Organisation

Les ODD : atteignables ou non ?

IMG_8732C’est un rappel, la   Communauté   Internationale   a   adopté   en  septembre   2015,   dix-sept   (17)   Objectifs  de Développement Durable (ODD) et leurs 169 cibles (sous-objectifs) formant ainsi la clé de voûte de l’Agenda 2030. Les ODD ont la particularité de prendre en compte les défis majeurs auxquels fait face l’humanité et couvrent ainsi le concept de « développement  durable » dans sa dimension socio-économique environnementale. Plus nous nous approchons de l’horizon 2030, plus les ODD s’adaptent à la marche actuelle du monde en intégrant progressivement les défis persistants qui préoccupent et inquiètent l’humanité : C’est le cas de la pauvreté. Chaque  année,  au  niveau  des  ministres  et  tous  les  quatre (4) ans  au  niveau  des  Chefs  d’État  et  de gouvernement,  les  pays  se  retrouvent  pour  faire  le  point  sur des  avancées  enregistrées. C’est dire que le compte à rebours a déjà commencé (depuis 2015), les ODD doivent être atteints par tous les États membres de l’ONU d’ici 2030. En clair, dans une dynamique internationale concertée tous les pays sont appelés à relever conjointement les défis urgents de la planète.

Ne soyons plus à la traine…

IMG_8713De nos jours, un doute raisonnable plane sur l’atteinte des ODD dans le délai requis. Lors du Forum Politique de Haut Niveau sur les ODD tenu en Juillet 2018 à New York, António Guterres, Secrétaire Général des Nations Unies a déclaré : « Nous sommes à la traîne, voire en train  de  faire machine arrière [sur  les  ODD  1  – pas  de  pauvreté,  2  – faim  zéro, 5  – égalité entre   les   sexes,   9   –  industrie,   innovation   et   infrastructure   et   16   –  paix,   justice   et institutions ». Toutefois, il a souligné les progrès en matière de réduction de la mortalité maternelle et  infantile  (ODD  3  – bonne  santé  et  bien-être),  l’Education  (ODD  4  -éducation  de  qualité)  ou encore l’accès à l’énergie (ODD 7 – énergie propre et d’un coût abordable).

Au regard de ce pessimisme légitime, les médias et la société civile ont estimé devoir jouer leur partition d’où le lancement au Niger du symposium  international des Médias pour le Développement Durable à l’horizon 2030 (SIMED).  Outre les panels qui seront animés par d’éminents experts nationaux et internationaux, des stands d’expositions sont prévus en marge de cet évènement pour permettre aux administrations, opérateurs  privés,  ONG  et  Projets  de  présenter  aux  journalistes  nationaux  et  internationaux leurs produits et leurs activités.

niameysoir.com