SÉCURITÉ : Lutte contre le terrorisme dans la région de Diffa : Les fausses nouvelles font le jeu de l’ennemi

Des internautes ont fait circuler, hier dimanche, une information selon laquelle la position de l’armée nigérienne sur le pont Dutchi, situé à moins de 5 km de la ville de Diffa, aurait été attaquée. Toutes vérifications faites, cette information s’est avérée totalement fausse. Il s’agit en réalité des tirs de sommation de l’artillerie nigérienne en direction de la ville abandonnée de Dutchi au Nigéria où des phares suspects ont été observés par les hommes de garde, très vigilants. Il ne s’agit donc pas d’une attaque de la position de l’armée nigérienne.

Il y a quelques semaines, se rappelle-t-on, les mêmes internautes ont fait circuler une fausse information faisant cas d’une mutinerie à la garnison de N’Guigmi. Vérification faite, il s’est agi là aussi des tirs de sommation des éléments de garde en poste en direction de deux personnes qui avaient emprunté un passage interdit et qui n’avaient pas obtempérer aux usages.

Les mêmes internautes, mus par on ne sait quel objectif, avaient publié, il y a moins d’un mois, une autre fausse information relative au limogeage du commandant de zone de la région de Diffa.

L’armée, socle de tout Etat, doit être épargnée de ce genre de fausses nouvelles qui font le jeu de l’ennemi surtout au moment où une dynamique nouvelle est en train de s’installer avec des victoires éclatantes sur plusieurs théâtres d’opérations.

Moussa Aksar

NB: Illustration, Photo du journaliste Moussa Aksar prise au pont Doutchi.