SÉCURITÉ : La DST a un nouveau siège de la DST…

(Niamey, Mardi 15 Septembre 2020) La Direction de la Surveillance du Territoire (DST) a un nouveau siège. La cérémonie officielle d’inauguration de ce joyau s’est tenue ce matin au cœur de la ville capitale, en face de la grande mosquée dans l’arrondissement communal Niamey 4. C’était en présence du Ministre en Charge de l’Intérieur, de  l’Ambassadeur des USA au Niger, de l’Ambassadrice de l’Allemagne au Niger, de l’Ambassadeur du Royaume Uni, de l’Envoyé spécial des USA pour la région du Sahel, de la chef de Mission de l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM) ainsi que des responsables des Forces de Défense et de Sécurité (FDS)

Dans son discours inaugural, le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires coutumières et religieuses, M. Alkache Alhada a rappelé l’importance des missions de la DST dans la sécurisation du territoire plus particulièrement dans un contexte où les enjeux migratoires multiformes sont de plus en plus persistants. Au Ministre Alkache Alhada d’ajouter que la construction de ce siège cadre parfaitement avec les orientations du plan quinquennal de la police nationale et plus intégralement la stratégie nationale de sécurité intérieure adoptée en 2005.

Auparavant, le Directeur Général Adjoint de la Police Nationale, le Commissaire Général de police Oumarou Moussa a profité de l’occasion pour saluer l’étroite collaboration entre l’OIM et la Police nationale jusqu’à la mise en œuvre concrète du projet « Haské DST ». Ensuite, il a félicité le maître d’ouvrage pour la qualité du travail abattu dans un délai raisonnable. Selon les explications du Directeur Général de la DST, le Commissaire Divisionnaire Alpharouk Abdourahamane, la construction de ce siège est le maillon principal de ce grand projet qui vise à renforcer les capacités opérationnelles de la police aux frontières du Niger et au niveau central. Le siège est constitué, dit-il, de 5 bâtiments et plus de 60 bureaux équipés. L’architecture a été conçue de manière à pouvoir assurer fluidité et simplicité dans l’accueil et l’orientation des usagers  entre les divers services et prestations.

Prenant la parole à son tour, SEM. Eric Whitaker, Ambassadeur des USA au Niger a réitéré l’engagement des États-Unis à accompagner le Gouvernement nigérien. Le diplomate américain basé à Niamey a surtout insisté sur l’importance du nouveau siège de la DST au regard des défis sécuritaires complexes auxquels le Niger fait face. Lesquels défis requièrent, selon lui, une surveillance et une gestion plus efficaces des frontières Nigériennes.

Abondant dans le même sens, l’Ambassadrice Adjointe de la République Fédérale de l’Allemagne au Niger, SEM Mme Christine Plastrotmann s’est félicitée de la mise en œuvre du projet « Haské DST » aujourd’hui matérialisé par une de ses réalisations phares qu’est le nouveau siège de la DST. A noter que l’Allemagne a contribué à hauteur de 120 millions euros dans l’équipement du bâtiment.

Pour sa part, la chef de Mission de l’OIM au Niger, Mme Barbara RICE a salué l’excellence des rapports de coopération entre son institution et l’Etat du Niger, et cela depuis 2015. Dans son intervention, Mme Barbara RICE a également évoqué les raisons de la participation de l’OIM à ce projet.

                      Le projet « Haské DST »

La construction de ce nouveau bâtiment s’inscrit dans le cadre du projet « Haské DST : Renforcer les capacités de la police aux frontières du Niger au niveau central ». Il est mis en œuvre par l’OIM et financé par le Département d’État des États-Unis à hauteur de $ 2, 9 millions. Le projet « Haské DST », rappelle-t-on, a démarré ses activités en Avril 2018 par un examen complet des capacités opérationnelles de la direction de la surveillance du territoire. Le nouveau siège de la DST, apprend-on, a été conçu sur la base des recommandations d’un diagnostic profond du fonctionnement de l’institution. L’inauguration de ce nouveau quartier général est un pas de géant dans la modernisation de la police nationale du Niger. Il fournira un cadre où les agents pourront s’acquitter plus efficacement de leur mission dans un espace convivial devant leur permettre de donner une image encore plus positive de la DST.

Nasser ZADA 

Réseau des Journalistes pour la Sécurité

et la Prévention des Conflits (RJ-SPC)

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *