SÉCURITÉ : Démantèlement d’une importante filière de fraude documentaire et de trafic illicite de migrants (Communiqué)


 

La Division des Investigations Spéciales de la Directions de la Surveillance du Territoire avec l’appui du projet ECI-Niger (Equipe Conjointe d’Investigation) a démantelé une importante filière de fraude documentaire et de trafic illicite de migrants.

Les investigations ont révélé que la filière est structurée en groupes et par catégories d’activités, avec des rôles bien précis. Certains organisent et facilitent le trafic illicite de migrants à destination de l’Europe par voie aérienne avec l’usage de documents d’identités et ou de voyage frauduleux. Ils ont pu faire passer quelques migrants irrégulièrement à travers des plateformes aéroportuaires de la sous-région, contre des sommes qui varient entre trois (3) et cinq (5) millions de FCFA, par migrant ; tandis que d’autres confectionnent de faux documents administratifs et privés.

Aussi l’enquête a relevé que les trafiquants de migrants opèrent entre la Cote d’Ivoire, le Benin, le Nigeria, le Togo, le Niger et l’Europe.

 

Apres d’une dizaine d’intenses investigations, il a été interpelé une vingtaine de suspects à Niamey et à Maradi et une multitude d’objets et de faux documents saisis dont entre autres :

  • 108 cachets humides
  • Une trousse de démontage et de remontage de documents ;
  • Des titres et documents de voyages et de séjours ;
  • Plusieurs actes de cession d’immeubles ;
  • Plusieurs chéquiers et carnets d’épargne ;
  • Des fiches de rendu du résultat du diagnostic de la Covid-19 ;
  • Des relevés de compte bancaire ;
  • Plusieurs pièces de mise en circulation de véhicules ;
  • Divers matériels informatiques de dernière génération ;
  • Des pièces d’état civil ;
  • Des téléphones portables de marques diverses.

Quatre (4) véhicules dont un portant une fausse plaque d’immatriculation « Député National » et soixante-sept (67) numéros de fausses plaques d’immatriculation ont été identifiés.

Vue cet état de fait, les représentations diplomatiques et consulaires, les services publics et les partenaires privés de l’Etat ayant une mission de délivrance de documents administratifs doivent renforcer le niveau de sécurité, non seulement des documents mais aussi des procédures de leur délivrance.

Nous rappelons la population à plus de collaboration pour une meilleure sécurité.

Niamey le 26 Janvier 2022

Directeur de la Surveillance Territoriale

Abdourahamane Alpha


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *