Préparatifs de la 33ème Session de la Conférence de l’Union africaine à Niamey

Rencontre d’échanges avec les responsables des établissements hôteliers

DSCN5290Dans le cadre des préparatifs de la  33ème Session de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union Africaine prévue en Juillet 2019, une rencontre d’échanges a réuni ce matin à l’Hôtel Gaweye de Niamey, le Ministre du Tourisme et les responsables des établissements hôteliers basés à Niamey, membres de l’Association Nigérienne des Professionnels du Tourisme et de l’Hôtellerie (ANPTH). Cette rencontre d’échanges et d’information, la cinquième du genre avec les mêmes acteurs, a été initiée par l’Agence Nationale pour l’Organisation de la Conférence de l’Union Africaine (Agence UA-Niger 2019.

Étaient présents, le Ministre Conseiller Spécial à la Présidence, Directeur Général de l’Agence UA 2019, le Directeur Général du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA), le Vice-Président de l’ANPTH  ainsi que les responsables administratifs et promoteurs des établissements hôteliers.

DSCN5293L’objectif de la rencontre est de présenter aux participants l’état d’avancement des préparatifs  de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union Africaine mais aussi de procéder à un diagnostic critique des établissements hôteliers en général, particulièrement ceux basés à Niamey. Il s’est agi pour le Ministre du Tourisme de présenter les enjeux, les perspectives et les défis liés à l’organisation de la Conférence de l’Union Africaine à Niamey. Il a, au passage, déploré le manque de données statistiques dans le secteur du tourisme et le non versement de la taxe du développement touristique par les établissements hôteliers. Laquelle taxe est destinée à alimenter le Fonds National pour le développement du Tourisme au Niger : seule source de financement du secteur par l’État. Il a aussi profité de l’occasion pour annoncer qu’un assainissement urgent du sous-secteur de hôtellerie sera bientôt effectué pour amener tous les acteurs  à se conformer à la réglementation sous régionale et internationale en vigueur.

DSCN5282Le Ministre du Tourisme Ahmed Botto a souligné l’importance du Tourisme dans notre pays « C’est un levier de croissance économique qui a un impact significatif sur la vie des populations à travers notamment la création d’emplois et l’exercice des activités génératrices de revenus ». Cependant, a- t- il poursuivi, dans un monde qui évolue « nous dévons passer du Tourisme classique (contemplation de la nature, admiration de ses merveilles etc.) au Tourisme d’affaires (conférences, séminaires, rencontres internationales, l’évènementiel etc.) d’où le challenge du  du Niger par rapport à la bonne organisation de la Conférence de l’Union Africaine en Juillet 2019 ».

Parlant de cette rencontre de portée internationale, le Ministre du Tourisme a insisté sur la question de l’hébergement des hôtes comme principal défi à relever. La capacité totale actuelle ne dépasse pas 2000 lits pour un besoin de 5000 lits à ce jour. A cela, il faut ajouter la mise à niveau des établissements d’hébergement, la mise aux normes selon la classification de la CEDEAO et le niveau international, l’accompagnement des établissements identifiés ainsi que le renforcement des capacités de leurs personnels respectifs.

DSCN5277Auparavant, M. Siddo Oumarou, Vice-Président de l’ANPTH, a mis l’accent sur l’élaboration d’un plan consensuel d’investissement dans le domaine de l’hôtellerie. Outre l’accompagnement technique, il faut une restructuration et une rénovation des infrastructures existantes a -t-il suggéré.

Pour sa part, le Directeur Général du FAFPA  M. Lawal Abdou Djerma a rappelé que dans le cadre du partenariat de son institution avec l’Agence UA 2019, une enveloppe de 500 millions de F CFA est dégagée pour former 1668 bénéficiaires dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration. Dans le même ordre d’idées, le FAFPA procèdera à une reconversion des jeunes diplômés en vue de répondre au besoin en main d’œuvre qualifiée des différents établissements hôteliers de la place.

DSCN5262Dans son exposé, le Directeur Général de l’Agence UA 2019 a largement édifié l’assistance sur les retombées et les perspectives liées à ce grand rendez-vous. Il a dit les opportunités d’affaires qui s’offrent au secteur privé et les exigences de qualité et de conformité aux normes que cela implique. A comprendre M. Mohamed Saidil Moctar, cela nécessite un investissement de plus de 300 milliards de F CFA dont 80% pour le secteur privé et 20% pour le fonds public (la construction de la voie expresse et la rénovation des Villas du Conseil de l’Entente).

M. Mohamed Saidil Moctar a expliqué que 55 pays, 40 Chefs d’État et de Gouvernement, 50 institutions internationales, 50 Ongs internationales, 300 journalistes des médias internationaux et 5000 participants sont attendus à Niamey en Juillet 2019 dans le cadre de la  33ème Session de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union Africaine. A M. Mohamed Saidil Moctar de conclure que le Niger peut et doit gagner le pari sur la réussite de l’organisation de ce grand évènement pourvu que l’ensemble des acteurs soient impliqués, fassent preuve de compréhension, de disponibilité et d’engagement.

Abdoulaye Abdourahamane

niameysoir.com