PASEC : Mission de supervision des activités dans la région de Dosso.

Les Communes Rurales de Kiéché dans le département de Doutchi et Koré Maïroua dans le département de Tibiri ont constitué ce mercredi 31 juillet 2019 la seconde étape de la mission de supervision des activités du PASEC dans la région de Dosso. Dans l’après-midi, la mission a rendu une visite de courtoisie au Secrétaire Général Adjoint de la Région, Président du Comité Régional d’Approbation des Projets, M. Hambaly Bouèye.

A Kiéché, la mission de supervision des activités de gestion durable des terres du Projet d’Appui à l’Agriculture Sensible aux risques Climatiques (PASEC) a eu une séance de travail avec le maire Maazou Ibrahim entouré de ses proches collaborateurs. Les échanges ont porté sur la mise en œuvre diligente des activités du SPIC-GDT de la commune. Il s’agit notamment de la récupération de 100 hectares d’une aire de pâturage colonisée par le sida cordifolia et la pratique de la RNA (Régénération Naturelle Assistée).

Au niveau de l’aire de pâturage du village de Makéra peulh, sur les 100 hectares de sida cordifolia prévus, 50 hectares ont été labourés au moyen d’un tracteur et ensemencés avec des espèces appétées par les animaux notamment le Cenchrus biflorus et le teragrostis tremula. Le maire de Kiéché a réaffirmé l’engagement de sa commune à finaliser dans les plus brefs délais cette opération très attendue par les populations. Après le labour, il est prévu l’ensemencement du site et l’arrachage manuelle du sida vert qui demeure un véritable fléau dans les aires pastorales.

Pour ce qui est de la RNA, 250 producteurs de 14 villages la pratiquent dans leurs champs avec des résultats très appréciables. L’ensemble des pratiquants ont bénéficié d’un appui du PASEC en semences améliorées de niébé, de mil et de l’engrais. Plusieurs producteurs du village de Tombo Kasso (1 des 14 villages) se sont dits séduits par la pratique de la RNA et l’utilisation des intrants par leurs voisins.

Dans la commune rurale de Koré Maïroua, département de Tibiri, sur les 500 hectares de RNA prévus, 590 hectares ont été réalisés par 300 pratiquants répartis dans 15 villages en raison de 20 pratiquants par village. Sur les 200 hectares de l’aire de pâturage du village de Maï Kalgo envahie par le sida cordifolia, 100 hectares ont été labourés et sont en cours d’ensemencement. Le lancement officiel de l’opération d’ensemencement qui débute ce jeudi 1er août se fera en présence des populations des autres villages environnants.

Dans l’après-midi, la délégation conduite par le Coordonnateur National du PASEC, M. BOLA Moussa a rendu une visite de courtoisie au Secrétaire Général Adjoint de la Région de Dosso, M. Hambaly Bouèye Président du CRAP. L’entretien a porté sur le déroulement de la mission dans la région de Dosso.

SCOM/PASEC