ONG EPAD Niger : Les journalistes à l’école du Budget Programme et de la Transparence

(Niamey- Samedi 28 Décembre 2019) Deux (2) jours durant, les journalistes des médias publics et privés seront formés sur le processus de l’élaboration du Budget Programme au Niger, les reformes novatrices engagées dans ce sens par le Gouvernement depuis 2012 en vue de promouvoir la bonne gouvernance et la transparence budgétaire. Au cours de cette formation les professionnels des médias seront également édifiés sur les mécanismes, les défis et les enjeux liés au Budget Programme. En toile de fond, il s’agit surtout de rappeler aux participants à savoir les journalistes le rôle central qu’ils ont à jouer dans l’exercice de leur fonction d’éclairer l’opinion publique en particulier sur ce sujet d’intérêt national.

IMG_0043Cet atelier de formation des journalistes sur le budget programme, le calendrier budgétaire et le Code de transparence dans la gestion des finances publiques au sein de l’UEMOA a été organisé par l’ONG Ecole – Actions Parrainage et Développement de Base (EPAD-Niger) en partenariat avec l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique à travers l’USAID. A l’ouverture des travaux, ce matin dans la salle de réunion de l’ONG EPAD Niger, la Maison de la Presse a été représentée par M. Ibrahim Harouna, Président du Conseil d’Administration et le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) par son rapporteur M. Seini Kaka.

Dans son mot introductif, M. Ibrahim Harouna a insisté sur la nécessité pour les journalistes de mieux cerner les contours du budget programme, de comprendre ses enjeux et les concepts clés afin de mieux enrichir leurs analyses. Il a formulé le vœu qu’au sortir de cet atelier les participants vont murir la réflexion sur la possibilité de créer un Réseau des Journalistes pour la Transparence et l’Analyse Budgétaire,

IMG_0121Pour sa part, M. Sidikou Moussa, Coordonnateur National de l’ONG EPAD-Niger, il a souligné l’importance du droit de regard du citoyen sur les financements publics, les recettes et les priorités de dépenses publiques. Selon ses explications, les citoyens sont à la fois contribuables et usagers des services publics, ils ont droit à l’information sur la gouvernance et la gestion des fonds publics. « L’argent public est au cœur de l’Etat de droit et de la Démocratie » a asséné M. Sidikou Moussa.

C’est donc conscient du rôle essentiel du journaliste dans la société que l’ONG EPAD-Niger a bien voulu porter son choix sur cette corporation. A comprendre M. Sidikou, l’ONG EPAD-Niger avec l’appui de ses partenaires, est engagée dans une nouvelle dynamique de renforcement des capacités des journalistes.

IMG_0012_New3Dans un premier temps, apprend-on, l’approche consistera à aider les journalistes à mieux internaliser le processus de l’élaboration du budget programme, maitriser le calendrier budgétaire, comprendre le sens et la portée de la transparence dans ce domaine. En second lieu, il est attendu des journalistes de s’organiser en Réseau dont la mission principale est de sensibiliser le public sur le budget à travers des reportages, la production d’articles de presse, d’analyses sur la transparence budgétaire et fiscale au Niger.

Pour rappel, cette formation a été réalisée dans le cadre d’un soutien financier estimé à plus de 150 millions de FCFA de l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique à l’ONG EPAD-Niger pour la période d’Octobre 2019 à Septembre 2020. « Plusieurs activités seront conduite sur l’ensemble des régions du pays et toucheront les cadres de certains ministères sectoriels, les parlementaires, les acteurs de la société civile, les élus locaux, les médias et les jeunes » a conclu M. Sidikou Moussa, Coordonnateur National de l’ONG EPAD-Niger.

Abdoulaye Abdourahamane Ahamadou / niameysoir.com

IMG_0081

IMG_0017_New2

IMG_0011

IMG_0018

IMG_0022_New1

IMG_0141

Photos : NIAMEY-SOIR