OCHA – Niger : La situation humanitaire préoccupante requiert des réponses fortes en 2021 

(Niamey – Mardi 27 Octobre 2020) L’atelier national conjoint de validation des données et des Principaux axes de la Réponse Humanitaire ainsi que du plan de la réponse aux besoins des réfugiés a débuté ses travaux ce matin à l’Hôtel Bravia. Cette rencontre qui durera deux (2) jours est conjointement organisée par le Gouvernement, les Nations Unies et les partenaires Humanitaires au Niger. La cérémonie solennelle de l’ouverture des travaux a enregistré la présence des membres du Gouvernement, des Gouverneurs de Région, des chefs d’agence du Système des Nations unies, des responsables des ONG nationales et internationales, des membres du Corps diplomatique accrédité au Niger ainsi que des partenaires financiers et techniques.

Le Ministre en Charge de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes M. Laouan Magagi a profité de l’occasion pour faire le point de la situation des inondations au titre de l’année 2020 : 75.601 ménages sinistrés, totalisant 632.608 personnes sinistrées, 50.707 maison effondrées, 19.726 têtes de bétail décimées, 18.253  ha, des aires de cultures endommagées, et 2620 puits ensevelies. A cela, il importe d’ajouter que le territoire nigérien compte plus de 250.000 réfugiés.

M. Laouan Magagi a formulé le vœu que les conclusions qui seront issues de cet atelier, permettront d’améliorer significativement les conditions de vie des populations sinistrées d’une part, et de l’autre, celles des refugiés et déplacés vivant ou en transit au Niger.

Auparavant, le Chef de Bureau de Coordination Humanitaire des Nations Unies (OCHA), basé à Niamey, M. Dieudonné Bamouni a expliqué la démarche holistique entreprise, depuis deux (2) mois,  par les différents acteurs des différents secteurs de l’activité humanitaire, pour relayer les informations et déterminer de manière concertée les actions de 2021 en appui au Gouvernement. Dans le même ordre d’idée, la Représentante résidente de l’UNHCR, Mme Morelli Alessandra a insisté sur la notion de l’inclusion dans la politique de l’accueil. Ensuite, elle a dit sa reconnaissance aux plus hautes autorités du pays pour la solidarité dont elles font preuve envers les réfugiés en dépit de l’urgence sanitaire de la pandémie liée à la COVID-19.

Dans son intervention, la Coordinatrice humanitaire du Système des Nations Unies au Niger, Mme Khadiatou Lo Ndiaye a situé l’objectif de cet atelier qui vise essentiellement à proposer des solutions humanitaires pour relever les défis pressants, à formuler des recommandations qui s’y rapportent.  Avant de terminer son propos, Mme Khadiatou Lo Ndiaye, a apprécié l’excellence de la coordination de l’action humanitaire au Niger.

Pour rappel,  cet atelier est un rendez-annuel des partenaires humanitaires du Niger. Il se voudra un cadre d’analyse intégrée des besoins humanitaires en vue d’une réponse planifiée et coordonnée au bénéfice des communautés vulnérables et des réfugiés. La clôture interviendra demain dans l’après-midi.

Yahaya Agali Oulame / niameysoir.com

 

 

PHOTOS : NIAMEY- SOIR