NIGER : Situation humanitaire préoccupante avec 249 813 déplacés forcés

(Niamey- Mercredi 4 Décembre 2019) Outre les défis sécuritaires complexes depuis février 2015, la situation humanitaire est également préoccupante au Niger. Elle nécessite une synergie d’actions de la part de l’ensemble des partenaires au développement notamment les acteurs humanitaires qui, depuis plusieurs mois, sont en train d’améliorer la coordination de leurs multiples interventions en vue de les rendre plus éfficaes. C’est la substance du discours prononcé par M. Sididou Aboubacar, Secrétaire Général du Ministère en charge de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes. C’était, ce matin lors d’un forum de formation des médais sur les questions huamanitares.

La situation humanitaire en chiffres

Selon M. Sididou Aboubacar, l’insécurité s’est accrue le long de nos frontières avec le Nigéria, le Mali, et le Burkina Faso, provoquant d’importants mouvements de populations qui ont trouvé refuge sur le territoire nigérien. A ce jour, poursuit-il, le Niger abrite 249 813 déplacés forcés incluant (populations déplacées internes, réfugiés et retournés nigériens) du Nigéria. A cela s’ajoutent plus de 78 000 personnes déplacées internes dans les régions de Tillabéri et de Tahoua où vivent déjà plus de 55 500 réfugiés Maliens.

Enjeux, risques et tendances

Ces cas de vulnérabilité liés à la crise sécuritaire sont venus se greffer à des crises quasi structurelles telles que l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, les inondations et les épidémies à l’origine de vulnérabilité chez des milliers de personnes à travers le pays.

La réponse humanitaire et les perspectives

Au cours de l’année 2018, environ 142 millions USD, soit 42% du budget du Plan de réponse humanitaire 2018, ont pu être mobilisés pour venir en aide à 2,3 millions de personnes dans le besoin. En 2019, 159 millions USD sur les 338 millions USD recherchés ont pu être mobilisés, soit 47% de taux de mobilisation au 19 novembre 2019. Pour l’année 2020, près de 3.2 millions de personnes pourront avoir besoin de l’assistance humanitaire.

niameysoir.com