MIGRATION : Session de Formation des fonctionnaires de police au sein de la Division des Investigations Spéciales (DIS) de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST)

Du 12 au 16 Avril 2021, vingt (20) fonctionnaires de police dont certains de la Division des Investigations Spéciales (DIS) et d’autres relevant des services déconcentrés de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) étaient en formation à Dosso. La formation a été organisée par la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) en collaboration avec le projet Équipe Conjointe d’Investigation Niger (ECI-Niger) financé par l’Union Européenne (UE) et géré par la Fondation publique Espagnole internationale et ibéro américaine pour l’administration et les politiques publiques (FIIAPP).

A l’ouverture des travaux le Commissaire de la Police espagnole, M. Fernando Guerrero, Chef de Projet ECI-Niger et le Commissaire de Police Nigérienne Abdoul Salam Moumouni, Chef de la Division des Investigations Spéciales de la  Direction de la Surveillance du Territoire.

Selon les explications du Commissaire de Police Abdoul Salam Moumouni, Chef de la Division des Investigations Spéciales (DIS) de la  Direction de la Surveillance du Territoire, qui prenait la parole au nom du Directeur de la Surveillance du Territoire empêché : « Cette session de formation vise à renforcer les capacités professionnelles des fonctionnaires de police en service au sein de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) au niveau central et déconcentré ». Il a souligné que la DST constitue l’ancrage opérationnel du Projet ECI-Niger à travers la DIS qui est chargée des investigations sur la traite des personnes, le trafic illicite de migrants, la fraude documentaire et les infractions connexes.

Dans l’exercice quotidien de leurs fonctions, les participants sont astreints à la rédaction de procès-verbaux, des rapports et comptes rendus, la manipulation des bases de données numériques, pour ne citer que ceux-là. A ce titre, l’utilisation de l’outil informatique est indispensable pour l’accomplissement de leurs missions.

Une vue des participants en salle

A comprendre le Commissaire de Police Abdoul Salam Moumouni, cette deuxième Session vise également à uniformiser le niveau des fonctionnaires de police en informatique, à couvrir les besoins dans ce domaine mais aussi à boucler la formation générale en informatique basique avant de poursuivre avec les formations spécialisées.

Cinq (5) jours durant, les participants venus de Niamey, Zinder, Tahoua, Agadez, Konni, Maradi, Arlit et Gaya ont suivi différents modules et des exercices pratiques sur l’outil informatique car son utilisation est d’une grande importance dans leurs tâches quotidiennes. C’est du reste une des réponses aux attentes de certains participants à l’entame de la formation de Dosso :

Inspecteur de Police Sidi Mohamed Ousmane en service à la DST de Maradi : «  mes attentes au sortir de cette formation est que je sois plus outillé en connaissances informatiques pour bien faire mon travail »

Une vue des participants lors des travaux de l’atelier

Officier de Policier, Amadou Kangueye Doudou en service à la DST de Niamey : « Notre souhait est que cette formation nous profite beaucoup pour que nous soyons en mesure de mieux maitriser l’outil informatique qui est de plus en plus incontournable avec l’évolution des technologies de l’information et de la communication » 

Mme Hadiza Alzouma, Inspectrice de Police en service à la DST : « Nous souhaiterions qu’à la fin de cette formation nos connaissances en informatique soient améliorées »

Pour sa part, le formateur M. Mamadou Souley Issa, Ingénieur Informaticien a souligné que : « la formation porte sur l’initiation en informatique. Il s’agit plus clairement d’outiller les participants en connaissances théoriques et pratiques de l’outil informatique pour mener au mieux leur travail quotidien notamment la protection et la gestion des données opérationnelles, la rédaction des procès-verbaux, des comptes rendus, des rapports etc.»

Des membres de l’Equipe ECI – Niger lors de la formation

Le Commissaire de la Police espagnole, M. Fernando Guerrero, Chef de Projet ECI-Niger a rappelé que : « cette formation s’inscrit dans le cadre du Projet ECI-Niger financé par l’Union Européenne et mis en œuvre au Niger depuis avril 2017 par l’opérateur espagnol FIIAPP ». Il a pour mission d’aider à démanteler les filières de trafic illicite de migrants, de traite des personnes et de fraude documentaire sur le territoire nigérien ainsi que dans la sous-région, en collaboration avec les autorités des pays concernés. M. Fernando Guerrero dit se réjouir de l’engouement suscité par la formation ainsi que de l’excellente collaboration entre les polices du Niger, d’Espagne et de la France dans le cadre de la mise en œuvre concrète du Projet ECI-Niger.

Sources : http://: https://ec.europa.eu/trustfundforafrica/region/sahel-lake-chad/niger/creation-dune-equipe-conjointe-dinvestigation-eci-pour-la-lutte-contre_en#:~:text=Objectif%20g%C3%A9n%C3%A9ral%3A,%C3%A0%20ce%20type%20de%20d%C3%A9lits.

 

Les responsables de l’Equipe ECI-Niger avec les Formateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *