MIGRATION : 17 stagiaires formés à Agadez par l’ECI-Niger pour lutter contre la fraude documentaire

(Niamey – 1er Août 2021) L’Equipe Conjointe d’Investigation (ECI-Niger) en collaboration avec la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) a organisé une formation de dix-sept (17) stagiaires des services régionaux de la Direction des Investigations Spéciales (DIS). Du 17 au 27 juin dernier, les participants provenant d’Agadez et ceux venus de Tahoua, Zinder, Niamey, Dosso (Gaya et Birni) ont été édifiés sur la fraude documentaire et le contrôle d’identité. Dix (10) jours durant, les Experts de l’Equipe du Projet ECI-Niger ont passé en revue les mécanismes théoriques de base en matière de contrôle d’identité. Au plan pratique, participants et experts ont investi le terrain où ils ont procédé aux contrôles d’identité des passagers (en majorité des migrants) à bord des bus à destination ou de passage à Agadez.

Selon les responsables du Projet ECI-Niger, le choix de la région d’Agadez pour la tenue de cette formation s’explique par sa position géostratégique en matière de migration. En outre, la région dispose d’une des trois (03) antennes Inter-Régionales de la Division des Investigations Spéciales (DIS) rattachée à la Direction de la Surveillance du Territoire (DST), organequi constitue l’ancrage opérationnel de l’équipe du Projet ECI Niger. Agadez est une région incontournable de passage des migrants de l’Afrique subsaharienne vers le Maghreb et l’Europe. Agadez est aussi une des régions d’intervention du Projet ECI Niger qui soutient les antennes de Niamey, de Tahoua et de Zinder de façon permanente et qui soutient ponctuellement les services de la Surveillance du Territoire de Konni, Arlit, Maradi et Gaya.

La fraude documentaire est un défi majeur connexe à la migration. Des nombreux migrants sont confrontés aux difficultés liées à l’obtention des documents authentiques de voyages. Pourtant, les pays de transit comme le Niger continuent à renforcer les capacités logistiques et opérationnelles des services publics chargés de la délivrance et du contrôle des documents de voyage. Malheureusement, assez souvent, les migrants les contournent pour s’offrir des faux documents de voyages auprès des réseaux criminels.

Autant évoluent les méthodes et que changent les outils de la fraude documentaire, autant s’impose la nécessité d’une mise à jour de la technologie des services de contrôle. C’est pourquoi, l’un des objectifs visés par cette formation est d’outiller les participants en techniques de contrôle des documents de voyage. Une des particularités de cet exercice à Agadez est que les stagiaires les plus méritants bénéficieront d’autres formations plus approfondies leur ouvrant les portes de la spécialisation dans le domaine du contrôle de la fraude documentaire.

Pour rappel, l’Equipe Conjointe d’Investigation (ECI-Niger) a été mise en place à la fin de l’année 2016 dans un contexte national et international marqué par une forte pression migratoire, et regroupe en son sein des fonctionnaires de la police nationale du Niger, de France et d’Espagne. Financée par l’Union Européenne, l’ECI-Niger est l’une des réponses du Gouvernement nigérien et de ses partenaires aux défis liés à l’immigration irrégulière et autres sujets connexes. Il s’agit notamment de combattre les activités des réseaux criminels liés à l’immigration irrégulière autrement dit la traite des personnes, du trafic illicite de migrants, de la fraude documentaire ainsi que les conséquences désastreuses découlant de ces activités telles que les pertes en vies humaines dans le désert et la mer méditerranéenne.

Sources :

https://ec.europa.eu/trustfundforafrica/region/sahel-lake-chad/niger/creation-dune-equipe-conjointe-dinvestigation-eci-pour-la-lutte-contre_en#:~:text=Objectif%20g%C3%A9n%C3%A9ral%3A,%C3%A0%20ce%20type%20de%20d%C3%A9lits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *