Leaders Politiques Nigériens

Mesdames, Messieurs

C’est avec un vivant honneur que je prends ma plume ambiante pour m’adresser à vous. J’espère le faire en toute humilité avec la vive liberté de conscience citoyenne. J’espère le faire au dessus de toutes autres considérations contraires à ma seule et modeste volonté de vous voir regarder dans la même direction.

Regarder dans la même direction ne signifie pas, à mon sens, d’aller à un Gouvernement d’Union Nationale ni lui opposer une fin de non recevoir catégorique si plausible qu’elle puisse être. Regarder dans la même direction ne veut pas dire trahir vos vérités doctrinales, vos convictions idéologiques, vos glorieuses et ou sombres expériences respectives vécues tout le temps consacré au bien du Niger que nous aimons tant. Vous inviter à regarder dans la même direction, c’est vous demander à faire preuve de Courage et de Sagesse en vous remettant en cause devant l’essentiel : l’Essentiel National, l’Essentiel Républicain, l’Essentiel Nigérien. Pas autre chose.

Cependant, comment s’y prendre si toute la classe politique que vous représentez doit regarder dans la même direction dans un régime de Démocratie véritable ? Comment s’y prendre si toute la classe politique que vous animez doit regarder dans la même direction alors même que les règles et principes démocratiques s’opposent aux théories ou autres doctrines du sens unique ? C’est justement là toute la délicatesse de ma demande.

Ce que l’histoire a démontré à ce propos est que la Démocratie n’est pas un catalogue de solutions constantes à toutes les crises d’État et problèmes sociaux. Ce qui n’est pas de ma part une disposition à la négation de la Démocratie. Je voudrai simplement faire remarquer que si la Démocratie serait elle-même la fin de l’Histoire, alors l’Histoire ne pourrait à son tour lui inventer des nouveaux défis au fil du temps et des contextes. C’est pourquoi faudrait-il comprendre par regarder dans la même direction cet effort démesuré de placer l’Essentiel National au premier ordre de toutes les préoccupations, l’art de le magnifier, de l’exalter, le courage de le défendre malgré les circonstances mêmes les plus inextricables du moment y compris de la Démocratie véritable et cela quelle que soit votre obédience politique.

De votre leadership politique nous avons hérité, hélas, des expressions telles : « tchanji dolé, accidents malheureux, majorité sans âme, Coup d’Etat, transition militaire sans audit, tazartché, Guri dai dai locaci, ministères coquilles vides etc » De votre leadership politique nous avons également hérité des expressions qui rassurent telles : « Unité Nationale, Refondation, Restauration, Renaissance etc ».

Nous avons surtout hérité la culture de dialogue social, le sens élevé du débat politique, la force des arguments, le sens de l’État et de l’intérêt général, la défense des intérêts du Peuple souverain, le réflexe de sauvegarder les acquis de la République et de préserver ceux de la Démocratie.

Leaders Politiques Nigériens

Mesdames, Messieurs

 

Face à tous ces actes politiques posés au fil de l’Histoire de notre laborieuse Nation, les défis de développement persistent mais la République du Niger reste débout. Elle le restera par les Prières et la Foi grandissantes de nos leaders religieux qui blanchissent des nuits à implorer Dieu afin qu’il descende sa Clémence et sa Miséricorde sur le Niger.

La République se tient debout avec la contribution inestimable de nos honorables Chefs traditionnels, gardiens de nos coutumes et mœurs, garants de la parfaite harmonie entre autorité coutumière et celle administrative.

La République est encore débout parce que les régimes d’exception et Coups d’État militaires connus n’ont en rien entamé le caractère Républicain de l’Armée Nationale. Du reste, nos vaillantes Forces de Défense et de Sécurité savent que les galons s’obtiennent par le mérite et la bravoure. Elles savent mieux que ma modeste personne, le prix à payer pour défendre le drapeau : symbole vivant de la Patrie.

La République est débout car à coté des fonctionnaires agents d’affaires de vos partis politiques et autres sociétés écrans, il y’ a encore dans notre Administration Publique des compatriotes qui se battent loyalement chaque matin pour que le service public serve exclusivement, effectivement et efficacement le Public.

La République est restée débout grâce au patriotisme des médecins, infirmiers, agents de santé de base résolument attachés à la déontologie médicale. Ceux là qui, même à défaut de comprimés ou des moyens de premiers soins, ont la compassion au cœur ou le sourire aux lèvres à offrir aux patients.

La République est restée debout grâce aux pilonnes de nos enseignants qui, même sans matériels didactiques vivent de la fierté d’enseigner à l’Homme nigérien de Demain les Valeurs et Normes Supérieures de sa patrie. De peaufiner le profil du modèle d’Homme que réclame sans cesse la société globale nigérienne.

La République est restée debout grâce aux redoutables efforts du secteur privé dans la construction de l’édifice national. Un secteur qui s’efforce vaille que vaille de se donner les moyens de se relever dans un monde injuste, égoïste et méchant. Un secteur pourtant incontournable dans la production des richesses et de la création de l’emploi.

Ce jour 18 Décembre 2013, la République commémore ses 55 ans. Elle est indépendante il y a 53 ans. Plus de 50 ans passés, des Hommes et des Femmes n’ont de cesse continuer à tout donner pour elle, à vraiment tout donner pour cette République au prix de la Sueur, du Sang et des Larmes, des Flammes et de la Fumée afin de redorer ses blasons, hisser les couleurs nationales au Ciel dans l’intérêt d’un Niger puissant. Un Niger immense qui rend la nature toujours plus belle de Soudouré à Fandou Mayaki, de Dingazi banda à Zinder, de Douméga à Yellou, de Mainé Soroa à Namaro, de Dandaji et partout où flotteront les couleurs de notre grande et glorieuse Nation.

Leaders Politiques Nigériens

Mesdames, Messieurs

Face à vos querelles politiques sans fin (en régime d’exception et de Démocratie), nous voudrions refuser qu’il soit légitime de nous interroger si ‘’la pauvreté’’ chez nos masses laborieuses et les crises institutionnelles cycliques, ne sont pas le résultat évident de la somme de vos erreurs politiques, le reflet des réalités d’un système politique gérontocratique longtemps aux ordres des firmes internationales et des puissances étrangères, la gouvernance familiale souterraine de l’appareil de l’État, la dépravation progressive des mœurs politiques, la faiblesse voire l’absence de l’autorité de l’État ?

Face à vos querelles et divergences politiques sans fin, nos compatriotes du monde rural, la Femme et la Jeunesse Nigériennes s’interrogent sur le temps et les moyens qu’il faudra aux Femmes et les Hommes d’État respectueux que vous êtes afin d’assurer une stabilité politique à ce pays qui a tout sauf ça pour avancer ?

Du 18 Décembre 1958 à ce jour, le Niger a vécu sous le régime de sept (7) Républiques, avec neuf (9) constitutions différentes, et quatre (4) Coups d’État ‘’réussi’’. Parce qu’en politique le Niger est devenu le pays de ’’incroyable mais vrai’’, nous fondons l’espoir que l’essentiel Républicain sera préservé. Vous saurez certainement parler le même langage autour d’une même table : le langage de la sauvegarde de l’Unité Nationale pour une République du Niger toujours prospère, toujours plus forte.

Leaders Politiques Nigériens

Mesdames, Messieurs

‘’Nous va bouger… y a moyens bouger ‘’ ! Ces moyens, Dieu les a si bien placés dans vos mains par le fait de vous avoir déjà jugé dignes de l’honorable statut de leader politique. A votre tour de prouver à Dieu ainsi qu’au Peuple Nigérien que vous méritez un si beau et sacré honneur.

‘’Nous va bouger… y a moyens bouger ‘’ ! Ces moyens, la nature les a dotés à notre pays où en dépit de son immensité, chaque coin et recoin du Sahel profond dispose forcément des capacités locales de développement à explorer ou à exploiter équitablement au bonheur de tous. Il est donc temps de taire vos querelles, de faire preuve d’ingéniosité en travaillant nos ressources naturelles pour le compte exclusif de notre jeune et grandissante Nation.

‘’Nous va bouger… y a moyens bouger ‘’ ! Ces moyens, le Peuple Nigérien vous les a donnés en continuant à vous faire confiance malgré tout ce qu’il sait, qu’il a vécu, enduré, vu et entendu. A votre tour de lui prouver qu’il n’a pas tort de compter sur votre sens de responsabilité. Dan Allah ! Arrêter vos querelles sans fin car si de ces querelles vous compterez tirer la ferveur nationale alors la République sera à genoux le jour qu’elles disparaîtront.

Prouver nous par la plus belle manière qu’avec vous le Niger a encore des raisons solides, la force ainsi que la chance d’avancer et de s’en sortir.

Dieu vous garde et bénisse la République !

La Patrie ou le Dialogue, nous vaincrons !

Abdoulaye Abdourahamane Ahamadou

NiameySoir

Dernière modification à Imirizene (Ezza) : 1er Décembre 2013

Publication : 18 Décembre 2013 à Talakiya (Itchiguine).