Lancement de la Dixième revue sectorielle de l’Eau et de l’Assainissement :

Vers l’entame de la première phase du PROSEHA

Ce matin 6 Juin 2017, l’hôtel Solux de Niamey a servi de cadre pour le lancement officiel de la Dixième revue sectorielle de l’Eau et de l’Assainissement. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le Ministre en Charge de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M. Barmou Salifou en présence de l’Ambassadrice du Grand-Duché de Luxembourg auprès de la République Niger, Chef de File des partenaires techniques et financiers du secteur de l’Eau et de l’Assainissement ainsi que du Gouverneur de la Région de Niamey. Etaient également présents à cette cérémonie, les membres du Gouvernement, des députés nationaux, les partenaires au développement ainsi que  de nombreux cadres centraux et techniques des différents ministères.

 Dans son allocution d’ouverture des travaux, le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M. Barmou Salifou a tout d’abord rappelé l’importance de cette rencontre au cours de laquelle l’Etat et les partenaires au Développement échangeront sur l’état d’avancement du Secteur de l’Eau et de l’Assainissement, puis mesureront les progrès réalisés avant de proposer des voies d’amélioration en vue de l’atteinte des objectifs fixés.

Par la suite, le Ministre a mis cette occasion à profit pour indiquer l’élaboration de deux documents stratégiques de planification sectorielle par son département ministériel avec l’appui de ses partenaires. Il s’agit, a-t-il précisé, du Programme Sectoriel Eau Hygiène et Assainissement (PROSEHA 2016-2030) et le Plan d’Actions National de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PANGIRE 2016-2030). Ces deux documents, constituent, selon le Ministre Barmou Salifou, les seuls cadres de référence pour toutes les interventions dans le secteur de l’Eau et de l’Assainissement au Niger.

Au Ministre de poursuivre que la mise en œuvre du PROSEHA 2016 -2030 vise l’atteinte non seulement des cibles du Programme de Renaissance Acte 2 du Président de la République, Chef de l’Etat pour la période 2016-2020 mais aussi celles de l’Objectif du Millénaire pour le Développement N°6 relatif à un accès universel à l’eau potable et aux infrastructures d’assainissement d’ici 2030. Cela traduit du reste le choix du thème central de la présente revue : « l’Opérationnalisation du PROSEHA pour l’atteinte des objectifs de la premières phase 2016-2020.»

Auparavant, l’Ambassadrice du Grand-Duché de Luxembourg auprès de la République Niger, Chef de file des partenaires techniques et financiers du secteur de l’Eau et de l’Assainissement, a affirmé que l’approvisionnement en Eau Potable des populations et l’amélioration de leur Assainissement de base revêtent un caractère vital dont il faut toujours se souvenir : « l’eau c’est la vie » et «  l’eau souillée c’est la mort ». Le secteur est non seulement vital pour les populations, mais il concourt aussi à l’amélioration de la santé et au développement en général a expliqué l’Ambassadeur.

Le financement du PROSEHA 2016-2030 est, selon l’ambassadeur du Grand-Duché de Luxembourg, le plus grand défis du Gouvernement. De ce fait, l’effort financier devra tripler par rapport au niveau actuel pour atteindra les ODD. Cela surtout quand on sait qu’aujourd’hui, l’appui des PTFs représente plus de 90% du budget d’investissement de l’Etat, sous forme de prêt ou de dons.

A noter enfin que trois (03) jours durant, les participants à cette rencontre d’échanges et de réflexions se pencheront sur différents documents dont le rapport annuel 2016 du MHA et la Programmation des activités 2017 ; le rapport sur les indicateurs 2016 du secteur, le Document de programmation Pluriannuelle des Dépenses (DPPD 2018-2020) ; le Mécanisme Commun de Financement (MCF) du Secteur.

Abdoulaye Abdourahamane