JIFIN 2022 : Le premier rendez-vous de l’écosystème de la finance numérique au Niger


 

(Niamey- Samedi 12 Mars 2022) Au Palais du 29 Juillet de Niamey, le Ministre en charge des Finances M. Ahmat JIDOUD, représentant le Premier Ministre empêché, a présidé la cérémonie d’ouverture de la Première Edition de la journée de l’inclusion financière et de l’innovation numérique (JIFIN). Ce premier rendez-vous de l’écosystème de la finance numérique vise à rassembler tous les acteurs autour d’une thématique centrale axée essentiellement sur l’accélération du développement de l’inclusion financière au Niger. « Construire une économie numérique globale au service du développement économique inclusif du Niger » est le thème retenu pour cette gigantesque rencontre mise à profit par les participants pour dresser l’état des lieux de la finance numérique au Niger et ce, grâce à une cartographie des services financiers numériques aux populations ainsi que dans les administrations publiques.

La FIJIN est placée sous le haut patronage du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SEM Ouhoumoudou Mahamadou. Elle est coorganisée et cofinancée par United Nations Capital Development Fund (UNCDF) et le Secrétariat Exécutif de la Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SE-SNFI).

Une vue de la salle

En dépit de la crise sanitaire liée à la pandémie de la COVID-19, au Niger, le Ministre M. Ahmat JIDOUD a souligné qu’au niveau de l’offre, quarante-deux initiatives (42) d’émission de monnaie via la téléphonie mobile ont été enregistrés dans l’union au 31 décembre 2020. Avec vingt-neuf (29) initiatives, les banques, dans le cadre du partenariat avec des Fin Tech et des opérateurs de téléphonie mobile, détiennent la majorité des offres, suivies des établissements de monnaie électronique, avec douze (12) initiatives. Au titre de l’accès, le nombre de comptes de monnaie électronique est ressorti à 94,2 millions, contre 76,9 millions en 2019, en hausse de 22,4%. Les Établissements de monnaie Électronique (EME) détiennent 60,1% du nombre total de comptes de monnaie électronique ouverts, contre 66,3% en 2019 soit une baisse de 6,1)%. Cette évolution, dit-il, est imputable principalement au développement des partenariats entre les banques et les Fin Tech ou les entreprises de télécommunication, qui détiennent désormais 39,8% des comptes de monnaie électronique, en hausse de 6,2% par rapport à 2019.

M. Ahmat JIDOUD, Ministre des Finances (au centre en noir)

Concernant le taux d’activité consolidé, il atteint 45,4% en 2020, contre 43,6% en 2019 et 37,8% en 2018. Une progression qui traduit le dynamisme de ce secteur, qui a contribué à hauteur de 48,6% au taux d’inclusion financière de l’Union établi à 63,3% en 2020, contre une contribution de 38,8% en 2019. En matière d’utilisation, les transactions ont progressé de 38,3% en volume et de 44,3% en valeur, en 2020, pour atteindre 3 497,3 millions d’opérations d’une valeur de 41 455,3 milliards de FCFA. Une année plutôt, 2 632,1 millions d’opérations d’une valeur de 28 738,4 milliards de FCFA, ont été enregistrés.

Aux côtés du Ministre des Finances, l’éclat de cette journée a été surtout rehaussé par la présence remarquée de Mme Louise Aubin, Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies au Niger. Pour rappel, le rôle du Fonds d’équipement des Nations unies (FENU/UNCDF) présent au Niger depuis 30 ans est de faciliter l’accès aux capitaux publics et privés pour les populations les plus démunies. A titre d’exemple, a souligné la patronne onusienne basée à Niamey, durant la période post-covid, le projet ACP-UE a été lancé à Niamey en septembre 2021, avec pour objectif de bénéficier à au moins 100,000 jeunes, femmes et migrants, au Niger via les solutions numériques à l’horizon 2023.

Mme Louise Aubin, Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies au Niger.

Parlant de la JIFIN, Mme Louise Aubin a relevé que l’ambition poursuivie par la Journée de l’Inclusion financière et de l’innovation numérique cadre avec les préoccupations des Nations Unies déclinées à travers les objectifs de développement durable (ODD). Lesquels objectifs dont la réalisation, précise-t-elle, dépend de la capacité des gouvernements et de toutes les parties prenantes ; secteur privé, ONG, partenaires techniques et financiers, à s’approprier l’Agenda 2030 et à le mettre en œuvre à travers tous les outils et projets nécessaires au développement inclusif des sociétés. «L’événement qui nous réunit aujourd’hui contribue à l’atteinte de multiples objectifs de développement durable ; notamment la lutte contre la pauvreté (ODD1), l’égalité entre les genres (ODD 5), le Travail décent et croissance économique (ODD8), l’ODD n°9 sur l’industrie, innovation et infrastructure, l’ODD n°10 sur les Inégalités réduites et enfin, l’ODD n°17 sur les Partenariats pour la réalisation des objectifs. » a expliqué la Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies au Niger.

S’adressant aux plus hautes autorités du pays, Mme Louise Aubin a conclu en ces termes : « Avec vous, je voudrais rêver d’un Niger digitalisé où les services financiers numériques garantiront véritablement l’inclusion Financière, ne laissant personne pour compte ».

Activités connexes de la JIFIN

La journée est organisée en trois (3) parties comme suit : les exposés débats sur la digitalisation des paiements publics et services financiers aux populations, la présentation des solutions innovantes suivie de la remise des prix d’encouragement, et la visite des stands déployés par les acteurs de l’inclusion financière au Niger, la remise officielle du Mémorandum des . En effet, des solutions digitales développées par les Fin Tech nationales et leurs projets en cours ont été présentées, cette rencontre a été assurément une opportunité pour les prestataires des services financiers (PSF), notamment les institutions de microfinance, d’en disposer ou de moderniser les leurs afin d’accélérer l’inclusion financière des populations défavorisées en milieu rural et urbain.

Visite des stands

La JIFIN 2022 a enregistré la présence des Députés nationaux, des membres du Gouvernement, de la Cheffe de Délégation de l’Union Européenne au Niger, des membres du corps diplomatique accrédité au Niger, du Directeur National de la BCEAO, du Gouverneur de la Région de Niamey ainsi que de nombreux responsables des institutions financières et bancaires basées au Niger.

Ibrahim Mohamed / niameysoir.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photos : NIAMEY-SOIR


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *