JEUNESSE : Desidecor, un jeune peintre créatif engagé à mieux faire connaitre l’Afrique aux enfants au moyen de son art


M. AVONYO Ati K.M plus connu sous « Desidecor » est un jeune togolais vivant au Niger depuis 12 ans, il est artiste plasticien, professeur des Arts Plastiques au Lycée Enoch Olinga de Niamey. Il s’est intéressé à l’art depuis sa tendre enfance marquée par des épreuves de la vie. « J’ai vécu une enfance difficile. J’avais des difficultés à parler…je bégayais, alors je dessinais pour répondre aux questions qu’on me posait » a-t-il confié à NIAMEY-SOIR. C’est ainsi que Desidecor a débuté ses premiers pas dans l’art puis au fil du temps plus précisément à la peinture. « En classe de CE1, je dessinais déjà les croquis et les cartes aux élèves de la classe de CM2. C’est là où j’ai débuté ma carrière » se rappelle encore Desidecor pour qui « l’art c’est un moyen d’expression et d’affirmation de sa personnalité ».

L’artiste dit puiser son inspiration de la nature, de la beauté du paysage africain, des faits de la vie quotidienne mais aussi et surtout du rapport entre l’homme et son Créateur (Dieu). M. AVONYO Ati K.M alias Desidecor peint des œuvres qui mettent en évidence le ciel qui renvoie à la grandeur de Dieu, l’arbre qui touche le ciel pour illustrer selon lui le chemin qui mène vers le Créateur etc. Parlant de ce qui l’a le plus marqué dans cette passion devenue également son métier, l’artiste affirme : « C’était ma première participation à la kermesse organisée par les femmes Ibadourahamane au musée national en 2015. J’ai animé le stand de dessin et de peinture où j’ai travaillé avec un nombre important d’enfants curieux. Chacun a dessiné une œuvre sur la toile. C’était magnifique de voir le génie créateur de l’enfant africain et de s’en inspirer ».

Pour peu que l’artiste soit créatif, l’art peut nourrir son homme. M. AVONYO Ati K.M plus alias Desidecor ne se plaint pas : « Oui, je vis de l’art. Outre mon travail de professeur des Arts Plastiques, j’organise aussi des expositions d’arts, des formations en arts plastiques et des ateliers d’arts au Centre Culture Franco Nigérien, je vends des tableaux etc. » Cependant, il n’a pas occulté les difficultés qu’il rencontre à savoir le peu d’engouement pour l’art au Niger. Il estime que peu des gens s’intéressent à l’art notamment aux œuvres artistiques produites localement. « J’ai des difficultés pour mobiliser les gens à participer aux ateliers et aux expositions de mes œuvres » a-t-il signalé avant de déplorer le peu de place accordée l’activité artistique dans les programmes scolaires.
A cet effet, le projet qui tient le plus à cœur, Desidecor est de créer une école d’art pour les enfants afin de promouvoir l’art en milieu scolaire. L’art est un véritable moyen d’expression chez les enfants dont il améliore la psychomotricité, développe l’esprit critique et met en valeur leur génie créateur.

Abdoulaye Abdourahamane Ahamadou
(Reportage réalisé avec l’appui de International Média Support)