HUMANITAIRE : 240. 000 réfugiés, 20.000 migrants et 254.000 déplacés internes au Niger

IMG_0111(Niamey – Mardi 10 Décembre 2019) Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement M. Brigi Rafini a présidé cet après-midi à son cabinet une séance de travail sur la situation humanitaire au Niger. C’est en présence de Mme Ursula Mueller, la Sous-Secrétaire générale des Nations unies pour les Affaires humanitaires et Coordonnatrice adjointe des secours d’urgence.  Dans son mot introductif M. Brigi Rafini a souligné que « Depuis bientôt 9 ans notre pays fait face aux chocs  nombreux et multiformes (sécuritaire, climatique, alimentaire etc.). Nos relations de partenariat irréprochable avec les agences du système des nations unies ont permis au Gouvernement de continuer à y faire face ». « Nos populations ont pu bénéficier de manière régulière de l’assistance, de la protection de l’Etat et de ses partenaires » a-t-il ajouté.

Le Premier Ministre a ensuite expliqué à la délégation qui accompagne Mme Ursula Mueller les dispositions qui sont prises par son Gouvernement notamment après chaque mission d’évaluation de la campagne agro-pastorale en vue d’apporter les réponses appropriées aux problèmes soulevés.

240.000 réfugiés, 20.000 migrants et 254.000 déplacés internes au Niger

La rencontre a été surtout marquée par une communication de M. Laouan Magagi, Ministre en charge de l’action humanitaire et de la Gestion des Catastrophes. Le Minsitre Magagi est revenu plus détails sur la situation humanitaire très préoccupante du pays. Selon ses explications et à titre indicatif, la situation sécuritaire complexe qui prévaut au Niger ainsi que dans certains pays voisins a eu pour conséquences des mouvements des populations : « Environ 240. 000 réfugiés répartis dans les régions de Diffa, Maradi, Tahoua, Tillabéri et Niamey. 254.000 personnes déplacées internes reparties entre Diffa, Tahoua et Tillabéri, 26.000 personnes retournés à Diffa et 20.000 migrants à Agadez »

IMG_0050Intervenant à son tour, Mme Ursula Mueller a dit toute l’attention que les Nations unies portent sur les multiples crises qui affectent le Niger.  « Les attaques croissantes des groupes armés et les violences intercommunautaires au Burkina Faso, au Mali et au Nigeria, ainsi que les chocs climatiques, affectent de plus en plus de personnes au Niger » a-t-elle rappelé.

« A l’heure actuelle, 2,3 millions de personnes, c’est-à-dire plus d’une (1) personne sur dix (10), ont besoin d’assistance humanitaire. L’année prochaine ; le nombre de personnes ayant besoin d’aide d’urgence risque d’atteindre environ 2,9 millions » a expliqué la Sous-Secrétaire générale des Nations unies pour les Affaires humanitaires et Coordonnatrice adjointe des secours d’urgence.

Avant de terminer son propos, Mme Ursula Mueller a conclu qu’il est primordial que la communauté internationale « offre  un niveau de soutien plus élevé et un appui plus important et plus diversifié au Niger, afin d’aider les autorités à répondre de la meilleure façon possible aux urgences humanitaires »

Pour rappel, le budget le plan de réponse humanitaire qui s’élevait à 407 millions de dollars pour 2019, n’est toujours financé qu’à hauteur de 59 %. Outre les rencontres avec les plus hautes autorités du pays, Mme Ursula Mueller effectuera au cours de son séjour au Niger des visites à l’intérieur du pays dans les régions de Tillabéri, Diffa et Maradi pour s’enquérir davantage sur la situation humanitaire du pays.

Abdoulaye A. Abdourahamane

IMG_0126

IMG_0038

IMG_0057

IMG_0044

IMG_0042

IMG_0104

IMG_0055

IMG_0083

PHOTOS : NIAMEY- SOIR