Forces armées nigériennes (FAN) : Promotion en téléchargement ?

(Niamey 31 Juillet 2020) En ce jour de fête, mes pensées vont particulièrement à la famille du colonel-major Abdoulaye Adamou Arouna attaché militaire à l’ambassade du Niger à Rome en Italie.
Arrivé régulièrement à Niamey en début de ce mois avec toute sa famille pour la fête de Tabaski, le colonel Abdoulaye a été sommé de retourner sans délai d’où il est venu moins de 24 heures après son arrivée. Il est venu à Niamey un dimanche vers 16h et le lendemain lundi, vers 10h, il a été contraint de quitter et à ses frais s’il vous plaît ! En l’absence d’une correspondance par voie aérienne, c’est la direction de Cotonou que ce soldat a choisi par la voie terrestre malgré la fermeture toujours en cours de nos frontières terrestres.
Après moult péripéties liées à ce genre d’aventure, c’est finalement de Cotonou que le colonel-major Abdoulaye Adamou Arouna a pu regagner Rome, alors que sa famille, elle, est restée à Niamey.
Cette persécution, le colonel Salifou Mody, alors chef d’état-major sortant de l’Armée de terre en 2011, l’avait subie. Affecté à Berlin pour servir au poste d’attaché militaire à l’ambassade du Niger en Allemagne, il avait envoyé son passeport à Ouagadougou en vue de l’obtention du visa allemand, l’Allemagne n’ayant pas d’ambassade à Niamey.
Il fut subrepticement appelé et sommé séance tenante de quitter Niamey et aller attendre l’obtention de son visa à Ouagadougou. C’est de cette ville qu’il avait pris son vol pour l’Allemagne via Paris. Un vol Air France qui faisait Paris-Niamey-Ouaga en aller et Ouaga-Niamey-paris en retour. Le colonel Salifou Mody est finalement repassé par Niamey mais en escale !
Plus tard, c’est le ministre d’État Bazoum Mohamed qui avait donné l’explication à cette persécution à l’égard de certains officiers des FAN : il s’agit disait-il d’affectations à « des postes marginaux d’officiers ethnicistes ».
Ironie de l’histoire, c’est à l’ancien colonel Salifou Mody promu Général, que la Renaissance acte 2 a fait appel pour la sortir de l’état lamentable dans lequel elle a plongé l’Armée ! Il est vrai, entre temps, Bazoum lui-même est candidat (non ethniciste il faut le souligner !), à l’élection présidentielle !
Je ne serai donc pas étonné que le colonel-major Abdoulaye Adamou Arouna lui aussi soit sollicité un jour dans le cadre d’une promotion.
Promotion en téléchargement donc…

Ibrahima Hamidou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *