Elections au Niger : Le président de la CENI rencontre les acteurs de la société civile

Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Me Issaka Sounna, a rencontré, ce samedi 15 août 2020 au Palais des Congrès de Niamey, les acteurs de la société civile nigérienne en vue d’échanger sur le processus électoral en cours au Niger.
Cette rencontre était beaucoup plus axée sur le rôle et la responsabilité de ces acteurs clés dans la conduite du processus électoral, en mettant notamment à leur disposition les dernières données sur son évolution depuis la mise en place de la CENI.

Le Président de la CENI leur a ainsi fait le point sur le chronogramme de son Institution, ainsi que les modalités de sa mise en œuvre. Il les a informés que les opérations pour l’élaboration du fichier électoral national biométrique se déroulent relativement bien en dépit de la situation sécuritaire et sanitaire, qui a toutefois eu un impact sur le chronogramme des élections.
Néanmoins, avec la fin de l’enrôlement biométrique depuis le 7 juin 2020, la CENI a pu établir le chronogramme de ses activités, en procédant à un léger réajustement du calendrier des élections.

Me Issaka Sounna a ensuite annoncé que le fichier électoral national biométrique sera officiellement remis au Ministre en charge des élections dès lors que l’audit commandité pour l’évaluer aura été terminé. Il a surtout assurant les acteurs de la société civile que la CENI a pris toutes les dispositions pour conduire le processus électoral à bon port et dans des conditions de transparence et d’équité.

Pour ce faire, il a demandé leur soutien et leur accompagnement, en ce que « la société civile est un partenaire très important dont la contribution à l’organisation et à la tenue d’élections transparentes et crédibles est attendue ». Maillon important dans le cycle électoral au Niger, note-t-on, la société civile est représentée au niveau du bureau central de la CENI par deux de ses acteurs et au niveau des commissions électorales déconcentrées. En outre, la société civile « contribue de manière prépondérante dans la sensibilisation et la mobilisation des électeurs », a indiqué Me Issaka Sounna, qui fait également remarquer le contexte actuel très particulier du Niger qui fait actuellement face à des défis sécuritaires et sanitaires très importants.

Il a également tenu à faire part de l’immensité de la tâche en ce qui concerne l’organisation des élections locales prévues le 13 décembre 2020, insistant notamment sur les délais de la campagne, la constitution et le dépôt des dossiers de candidature, ainsi que leur traitement par les autorités locales. Aussi, a-t-il voulu appelé les acteurs de la société civile à apporter leur contribution à la CENI, notamment « en formant, en éduquant et en sensibilisant les citoyens ».
Notons enfin que les dates retenues pour les élections générales sont : le 27 décembre 2020 pour 1er tour de la présidentielle couplé aux législatives ; le 21 février 2021 pour le 2ème tour de la présidentielle. Selon les derniers résultats de l’enrôlement biométrique conduit par la CENI, quelque 7.444.800 électeurs nigériens seront appelés aux urnes lors de ces consultations électorales.

KPM/ANP-062 Août 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *