ÉLECTIONS 2020 : La mission d’observation du Conseil de l’Entente a salué la maturité politique des nigériens

COMMUNIQUÉ DE LA MISSION OBSERVATION DU CONSEIL DE L’ENTENTE POUR LES ELECTIONS COUPLÉES DE LA PRÉSIDENTIELLE ET DES LÉGISLATIVES DU 27 DÉCEMBRE 2020 EN RÉPUBLIQUE DU NIGER

Le Conseil de l’Entente, organisation sous-régionale regroupant le Bénin, le Burkina, la Cote d’Ivoire, le Niger et le Togo, a dépêché une mission d’observation du premier tour de l’élection présidentielle et des législatives du 27 décembre 2020 en République du Niger.

La mission d’observation électorale du conseil de l’Entente a couvert la période du 21 au 30 décembre 2020, et a mobilisé des observations provenant du secrétariat Exécutif et des États membres à l’exception du Niger.

Au cours de son séjour, la mission a rencontré les Autorités nigériennes ci-après, impliquées dans le processus électoral, pour faire le suivi des préparatifs des deux (2) scrutins couplés :

Au niveau central :

  • Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI);
  • Le Président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC);
  • Le Vice Président de la Cour Constitutionnelle (CC);
  • Le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses;
  • La Direction des Affaires Consulaires du Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur;

Au niveau régional :

  • Les Préfets des Départements Torodi et de Baleyara;
  • Les Présidents des Commissions Électorales Indépendantes de la région de Dosso et des communes de Dosso et de Birni Ngaouré ainsi que ceux des Communes de Simiri, de Ouallam, de Baleyara, de Tagazar, de Hamdallaye, de Dantchiadou, de Torodi et de Makalondi dans la Région de Tillaberi.

La mission d’observation électorale du Conseil de l’Entente a également pris part à la rencontre d’informations, d’échanges avec les observateurs nationaux et internationaux organisée par la CENI le 24 décembre 2020 a Niamey.

Ces différentes rencontres pré-électorales ont permis à la délégation du Conseil de l’Entente d’apprécier positivement ce qui suit :

  • La confection de la liste électorale biométrique et l’audit international du fichier électoral sont des gages de fiabilisation;
  • L’adoption du bulletin unique pour les élections générales de 2020;
  • La CENI et ses démembrements ont pris les dispositions nécessaires au bon déroulement des élections couplées de la présidentielle et des législatives du 27 décembre 2020;
  • Le Gouvernement a pris des mesures idoines en vue de garantir la sécurisation du processus électoral;
  • Le conseil Supérieur de la Communication a mis en place un bon dispositif pour assurer l’égal accès des candidats et partis politiques aux médias publics.

La mission d’observation du Conseil de l’Entente se félicite de ce que la campagne électorale se soit déroulée dans un climat apaisé. La mission se réjouit également de la couverture médiatique de ladite campagne, caractérisée par un traitement équitable des candidats.

Le 27 décembre 2020, jour du scrutin, l’équipe des observateurs du Conseil de l’Entente s’est déployée dans les régions de Dosso, de Niamey et de Tillaberi. Elle a observé les phases d’ouverture, de déroulement, de clôture et de dépouillement dans plusieurs bureaux de vote (BV) de Niamey, Sinakoara, Birni Ngaouré, Ouallam, Simiri, Koirategui, Tolkobeyi, Karma, Goube Santché, Baleyara, Tagazar, Hamdallaye, Dantchiadou, Tchida, Banikosseye, Gogueyzé, M’bama Kaina, Winditan, Kitinkodji, Naktir, Torodi, Makalondi, totalisant 120 bureaux de vote observés.

Au cours de ce double scrutin, les électeurs nigériens ont fait preuve d’une maturité dans l’exercice de leurs droits civiques, notamment par leur importante participation aux scrutins, leur discipline et leur patience.

La mission du Conseil de l’Entente note de façon générale le bon déroulement du scrutin dans les bureaux de vote visités et caractérisé par :

  • L’accessibilité aisée de la majorité des bureaux de vote;
  • La disponibilité de l’essentiel du matériel électoral;
  • Le bon fonctionnement des bureaux de vote, à l’exception de quelques difficultés rencontrées par certains membres, reflétant des lacunes dans leur formation;
  • Le respect du secret de vote ainsi que le dépouillement public, qui a favorisé la transparence et la crédibilité du scrutin;
  • La présence remarquable des femmes au sein du personnel électoral et parmi les électeurs;
  • La présence effective de plusieurs délégués dans les bureaux de vote;
  • La présence notable des observateurs nationaux et internationaux;
  • La présence des Forces de Défenses et de Sécurité (FDS) qui a permis de tranquilliser les citoyens et de sécuriser les bureaux de vote.

Le double scrutin du 27 décembre 2020 a cependant  été marqué par certaines difficultés techniques qui ont perturbé le démarrage et le déroulement du vote dans les bureaux de vote visités. La mission du Conseil de l’Entente dresse quelques difficultés et dysfonctionnements liés entre autres :

  • Au démarrage tardif des opérations de vote dans la majorité des bureaux de vote;
  • À l’insuffisance de matériels essentiels dans certains bureaux de vote tels que les encres sèches pour le vote et les bulletins uniques;
  • À l’insuffisance d’éclairage lors des opérations de vote et de dépouillement;
  • Le non-respect des mesures barrières à la COVID-19 par les électeurs, notamment le port des masques et l’utilisation de gels hydro-alcooliques.

A l’issue de leur mission, les observateurs du Conseil de l’Entente se réjouissent de l’accueil cordial qui leur a été réservé lors des rencontres avec les acteurs du processus électoral et l’occasion de leurs visites dans les bureaux de vote. Les observateurs  notent avec satisfaction que le scrutin s’est déroulé dans un climat de paix.

La mission du Conseil de l’Entente salue la maturité politique du peuple nigérien et tient à réaffirmer que les élections présidentielle et législatives qui viennent de se tenir, contribuent à ancrer davantage la démocratie et les principes de l’État de droit au Niger. Elle se félicite particulièrement de la tenue du scrutin présidentiel qui consacrera une alternance démocratique pour la première fois au sommet de l’Etat nigérien.

Les observateurs du Conseil de l’Entente, dans le souci de contribuer à la consolidation des acquis démocratiques au Niger, recommandent aux acteurs de :

  • Renforcer le dispositif d’éclairage des bureaux de vote notamment dans les localités rurales;
  • Doter tous les bureaux de vote, de matériel électoral suffisant;
  • Prendre des dispositions idoines pour renforcer les capacités organisationnelles des membres de bureaux de vote.

La mission du Conseil de l’Entente invite les candidats à recourir aux voies légales en cas de contestation des résultats. Elle exhorte les Institutions compétentes à assurer, avec sérénité et responsabilité, le traitement des résultats ainsi que l’examen des éventuels recours, conformément aux lois et règlements en vigueur et dans l’esprit des engagements souscrits par les Chefs d’État et de Gouvernement dans la déclaration de Bamako, en faveur des élections libres, fiables et transparentes.

Au terme de sa mission, l’équipe des observateurs du Conseil de l’Entente se satisfait du caractère démocratique, transparent et crédible des scrutins couplés des législatives et de la présidentielle du 27 décembre 2020 en République du Niger. La mission se réjouit que le Niger, à l’instar des autres pays du Conseil de l’Entente, s’inscrive dans la dynamique d’organisation régulière de consultations électorales démocratiques.

Le Conseil de l’Entente remercie les autorités et la population nigériennes pour l’accueil fraternel et chaleureux réservé à la délégation des observateurs, ainsi que les dispositions prises pour sécuriser leur séjour.

                                                                                     Fait à Niamey, le 29 décembre 2020                                                  

                                                                                                Pour les observateurs,  

                                                                                                  Le chef de mission,   

Kommabou Fandjinou

Président du Comité des Experts du Conseil de l’Entente

Secrétaire Général du Ministère des Affaires Étrangères,

de l’Intégration Régionale et des Togolais de l’Extérieur

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *