ÉLECTIONS 2020 : La HALCIA a relevé des irrégularités et formulé des recommandations

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUITE A L’OBSERVATION

DES ELECTIONS DU 27 DÉCEMBRE 2020

Le Niger a organisé le dimanche 27 décembre 2020 les élections législatives et présidentielle premier tour. A cette occasion, la Haute Autorité de lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA), conformément à 4 de la Loi N02016-44 du 06 décembre 2016, portant création, missions, attributions, composition, organisation et fonctionnement de la HALCIA, a mis en place un observatoire des élections en partenariat avec les organisations de la société civile, les médias, les organisations des jeunes et des femmes.

Au total 80 observateurs ont été déployés dans les chefs lieu des huit régions du Niger et dans les arrondissements de Doutchi, Dakoro, Mirriah et Illéla non seulement pour observer les élections le jour du scrutin, mais aussi pour sensibiliser les membres des bureaux de vote sur la corruption et la fraude électorale lors des différentes séances de formation.

  A l’issue de la mission d’observation, la HALCIA salue le déroulement des élections dans le calme et la sérénité au niveau des 790 bureaux de vote couverts. Elle se félicite de la forte mobilisation des électeurs, notamment les femmes et les jeunes, de la mise en place des matériels et documents électoraux et du déploiement des agents des forces de défense et de sécurité qui ont assuré avec professionnalisme la sécurisation des opérations de vote.

         Toutefois, la mission d’observation des élections de la HALCIA a relevé les insuffisances et les irrégularités suivantes:

  • l’absence des agents des forces de défense et de sécurité dans certains centres de vote ;
  • l’absence de représentants des candidats et partis politiques dans certains bureaux de vote ;
  • le refus de certains chefs de quartier de distribuer le reliquat des cartes d’électeurs ;
  • des menaces proférées à l’encontre de certains électeurs et observateurs ;
  • la tentative de bourrage des urnes au niveau de certains bureaux de vote ;
  • des consignes de vote données par des représentants des candidats dans certains centres de vote.
  • la présence de véhicules portant des photos des candidats aux élections devant certains centres de vote
  • des difficultés d’établissement des procès verbaux par certains membres de bureaux de vote ;
  • la proclamation des résultats en l’absence de certains membres de bureaux dans quelques bureaux de vote ;
  • le vote sans procuration dans quelques bureaux de vote.

Sur la base des constatations de fraudes et/ou achats des consciences, la HALCIA a constaté et dénoncé les mis en cause pour une prise en charge par les autorités judiciaires territorialement compétentes.

Au regard de ce qui précède, la HALCIA fait les recommandations suivantes:

   à l’endroit de la CENI :

 organiser des sessions de formation appropriée aux membres de bureaux de vote afin qu’ils puissent mener à bien leurs missions ;  prendre des dispositions pour une meilleure installation des bureaux de vote.

   à l’endroit des partis politiques :

      sensibiliser les militants sur les procédures et l’importance du vote ;

      former leurs délégués sur les procédures de vote ;

      respecter les dispositions du code électoral en matière de campagne.

    Aux acteurs des organes étatiques et non étatiques:

      sensibiliser les citoyens sur les enjeux des élections.

Tous unis pour des élections crédibles au Niger.

Fait à Niamey, le 07 Janvier 2021

Le Président de la HALCIA

GOUSMANE Abdourahamane