ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DEUXIÈME TOUR : « Point sur l’ouverture des bureaux de vote  » (Communiqué N°1 COSEF)

Projet « Bâtir une Approche Inclusive de Relance post-Covid-19, de Sortie de Crise et de Reformes de la Gouvernance au Sahel et en Côte d’Ivoire »
Second tour de la Présidentielle 2020-2021 au NIGER
Centre Coordonné d’Observation de la Sécurité Électorale des Femmes (COSEF)
COMMUNIQUÉ N°1 :
« Point sur l’ouverture des bureaux de vote (11h00)' »
Dans le cadre de la promotion de la participation politique des femmes, WANEP-Niger en collaboration avec la CEDEAO et en partenariat avec le Bureau Régional Afrique du PNUD, a déployé deux cent (200) observatrices sur l’ensemble du territoire national.
Ce déploiement s’inscrit dans le Projet “Bâtir une Approche Inclusive de Relance post Covid-19, de Sortie de Crises et de Réformes de la Gouvernance au Sahel et en Côte d’Ivoire”. Il vise à contribuer à l’organisation d’un second tour de l’élection présidentielle libre, transparente, inclusive et pacifique au Niger. L’équipe d’observatrices déployée travaille en étroite collaboration avec les cent cinquante (150) observatrices et observateurs du projet EMAM. Les informations reçues de ces observatrices et observateurs ont permis à la Cellule de veille électorale chargée de la coordination du COSEF d’établir les points suivants :
DE L’OUVERTURE DES BUREAUX DE VOTE
Conformément à l’article 63 du code électoral qui précise que « le scrutin est ouvert à 8h00 … », 197 bureaux de vote (BV) ont ouvert à l’heure sur 335 rapports d’observation reçus soit 58,80%.
DU PERSONNEL DES BUREAUX DE VOTE
L’ensemble du personnel des bureaux de vote était présent dans 293 sur 335 des bureaux couverts, soit 87,46 %. Eu égard à la dimension genre prescrite par l’article 80 du code électoral, on note la présence de 1 à 2 femmes sur 5 membres des bureaux de vote avec un total de 39 présidentes de bureau de vote soit 13,31%. Elles occupent dans la plupart des cas, le poste d’assesseur et de secrétaire.
DE LA REPRÉSENTATION DES CANDIDATS
Il a été relevé, l’absence des représentants des candidats dans une proportion de 25,97% des bureaux de vote couverts. Sur les 246 bureaux de vote dans lesquels la présence des délégués des candidats a été observée, 144 comptent des femmes parmi les délégués des candidats.
DE LA PARTICIPATION DES FEMMES ÉLECTRICES
Sur les 335 bureaux de vote visités, il a été observé la participation des femmes dans 292 bureaux de vote avec une faible proportion de présence de 10 à 30 % dans les rangs.
DE LA PRÉSENCE DES OBSERVATEURS/TRICES
Il a été noté dans 65,37% des 335 bureaux de vote visités, la présence d’autres observateurs/ observatrices hormis ceux de WANEP, avec 1 à 4 observateurs/trices par bureau de vote parmi lesquels 1 à 2 femmes. Les structures rencontrées par nos observateurs sur le terrain sont entre autres ceux de : COCEN, CNDH, CEDEAO, HALCIA, UA…
DU RESPECT DES MESURES BARRIÈRES
Le respect des mesures barrières a été observé dans 74% des bureaux visités (249/335). Dans les autres bureaux, il a été observé le non-respect de la distanciation et le non-port de masques par les électeurs.
DES INCIDENTS
Aucun incident majeur impliquant ou démobilisant les femmes n’a été signalé.
DE LA CONTRIBUTION DU COSEF
Dans une démarche de diplomatie préventive en vue d’une élection apaisée et inclusive, des délégations des femmes éminentes de la chambre de décision du COSEF ont effectué des visites aux institutions et aux personnalités. COSEF a entrepris également des actions de sensibilisation et de communication sur la non- violence en période électorale.
COSEF encourage les différents acteurs à poursuivre dans la paix et la non-violence, la suite du processus.
Fait à Niamey le 21 février 2021,
Le Centre Coordonné d’Observation de la Sécurité Électorale des Femmes
(COSEF)