ECONOMIE : Le vrai challenge de la STA … un sabotage en cache un autre !

20191126_203211Pour rappel, la Société de transformation alimentaire (STA) a été lavée de tout soupçon par les services de la Police Sanitaire et de la Police scientifique après l’audit international du mois de Décembre. Cela, suite à une grave intox le 22 Novembre 2019, faisant état d’une prétendue présence de salmonelle dans ses produits et ou de recyclage de ses produits. Faux ! C’est le Niger qui gagne !

C’est ainsi que toutes les mesures conservatoires prises contre la Société ont été levées et la STA tente désespérément de reprendre ses activités mais ce n’est pas sans défis.

Les investigations des experts auraient permis de comprendre qu’en vérité la STA a tout simplement été victime d’un sabotage. Des employés sous sanctions disciplinaires auraient été le véhicule à la base du forfait, ils sont depuis licenciés de la société. Il ressorts des expertises que ces instigateurs n’avaient ni les capacités techniques ni les compétences d’initier seuls ce sabotage digne d’un scénario de  film de fiction. Une chose est sûre, des actionnaires de la société auraient fait de multiples allers-retours dans les Ministères au moment même où la crise battait son plein au sein de la société.

Mais alors, à qui profite que le crime … nous en savons un peu plus…

La Société a porté plainte contre X afin que toute la lumière soit faite et que tous les instigateurs de cette ignominie répondent de leur forfaiture.

Ce qui est curieux par ailleurs, c’est que l’on constate qu’à chaque fois que la STA est citée devant les tribunaux, des méchantes personnes qui n’ont de réputation que celle de l’exiguïté de l’esprit se donnent plaisir à faire feu de tout bois pour enterrer la STA à défaut de la mettre à genoux. Du reste, il semble qu’il y ait eu plus d’une vingtaine des procès intentés contre la des dirigeants de la Société, et cela en dit long sur les manœuvres sournoises tendant à hypothéquer par tous les moyens la crédibilité de la société.

Venons au fait :

Selon nos sources, dans les prochains jours, la Société de transformation alimentaire (STA) se retrouvera à la Cour d’Appel dans une affaire d’abus de ses biens qui oppose des actionnaires et les dirigeants. Coïncidence de calendrier ou manœuvre délibérée, le 24 novembre dernier là les parties devaient se retrouver devant la Cour de Cassation et voilà que quelques jours avant elle est victime de sabotage…. Curieux !

D’après nos vérifications, les dirigeants actuels de la société ont gagné en Première instance puis en appel, mais curieusement la Cour de Cassation (à l’audience du 24 Novembre) aurait cassé et renvoyé à la Cour d’Appel…. coïncidence ? Continuant les vérifications, nous nous rendons compte qu’une campagne de dénigrement médiatique avait été orchestrée à la veille d’un passage à la Cour d’Appel des litiges en 2018, il y aurait eu condamnation pour diffamation en première instance. Loin de nous interférer dans une affaire pendante devant la Justice, nous faisons remarquer que c’est dans ce contexte que tout un charivari est soulevé au sein de la boite. Qu’à cela ne tienne, ce ‘’syndicalisme’’ maladroitement planifié et que rien ne justifie montre à suffisance l’inimitié des pantins tapis dans l’ombre de la STA à se délecter de son échec. Heureusement, force reste à la Loi.

Nous y reviendrons, dans une très prochaine publication…

Le vrai challenge de la STA

La récente enquête nationale sur la nutrition menée (août-septembre 2019) a montré que la situation nutritionnelle reste préoccupante au Niger avec une prévalence de la malnutrition aiguë globale (MAG) de 10,7% et une prévalence de la malnutrition aiguë sévère (MAS) de 2,7%. Malgré les efforts récents, la prévalence et le fardeau de la malnutrition aiguë sévère restent extrêmement élevés. En moyenne chaque année, 350 000 à 400 000 enfants de moins de cinq (5) ans sont admis dans des programmes nutritionnels au Niger.

C’est là, si besoin est, toute l’importance des défis à relever par la STA. Créée en 2001, la STA, société agro-alimentaire, est la référence dans la fabrication du Plumpy, aliment thérapeutique à base d’arachide qui contient tous les éléments nutritifs dont a besoin un enfant malnutri pour retrouver un poids normal et être en bonne santé.

En dépit du tintamarre quotidien qui frise de la méchanceté gratuite alors même que la STA traverse sereinement des péripéties judiciaires à elle imposées par des adversités féroces, elle  reste concentrée sur le vrai chalenge : faire de la STA  « Société de référence qui offre toutes les garanties exigées par sa clientèle », un acteur clé de la lutte contre la Malnutrition au Niger et dans la sous-région.

niameysoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *