ÉCONOMIE : Le Niger suspend l’exportation du gasoil


 

 (Niamey- Mercredi 1er Juin 2022) Dans un communiqué conjoint, le Ministère du Commerce et le Ministère du Pétrole ont décidé de la suspension immédiate de l’exportation du gasoil à partir de ce jour 1er Juin 2022 puis de la fermeture des stations-services prises en flagrant délit d’exportation frauduleuse ou de spéculation sur les prix à la pompe.

Ces deux (2) ministères clés dans la vente et l’exportation des hydrocarbures ont pris ces mesures pour mettre fin à la spéculation sur le prix du gasoil qui se raréfie dans les grandes villes du pays principale à Niamey la ville capitale. En clair, cette spéculation qui a suscité beaucoup de colère chez les consommateurs nigériens s’explique par des ventes frauduleuses vers l’extérieur (Nigeria voisin) d’importantes quantités de Gazoil destinées à la consommation nationale.

Au passage, le communiqué conjoint rappelle que la guerre en Ukraine a entrainé une perturbation du marché international des produits raffinés d’où une hausse substantielle des prix à la pompe dans la plupart des pays du monde. Le cours du baril du pétrole brut est passé de 80 dollars en janvier 2022 à 123 dollars aujourd’hui.  Il se trouve que les prix des produits des hydrocarbures nigériennes sont parmi les plus bas en Afrique de l’Ouest d’où l’engouement suscité autour du gazoil chez des consommateurs des pays voisins.

Qu’à cela ne tienne, les autorités nigériennes précisent que les prix à la pompe restent inchangés sur toute l’étendue du territoire national. Dans le même temps, le Gouvernement a rappelé aux manipulateurs des prix les sanctions administratives et pénales lourdes auxquelles ils s’exposent en cas de non-respect de la réglementation en vigueur et de la structure des prix.

Soumana Dodo Nouhou / NIAMEY-SOIR

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *