DIPLOMATIE : Point de presse de l’Envoyé spécial Peter Pham à l’issue de son audience avec le Président de la République Issoufou Mahamadou

Points de presse de Son Excellence l’Envoyé spécial Peter Pham

Rencontre de l’Ambassadeur Eric Whitaker et l’Envoyé Spécial Pham

avec le Président de la République Issoufou Mahamadou

(Niamey, 14 septembre 2020)

Palais Présidentiel

  • Merci, Ambassadeur Whitaker. Comme l’a dit l’Ambassadeur, nous avons eu une réunion fructueuse avec le Président Issoufou, et nous le remercions pour sa disponibilité pour débattre de questions d’intérêt commun au Niger et au Sahel.
  • Nous déplorons la perte de vies humaines lors de cette inondation sans précédent au Niger et présentons nos condoléances aux familles endeuillées. Les États-Unis ont fait une declaration oficielle à propos du sinistre aujourd’hui. Cela signifie que nous ferons un don de 100 000 dollars à travers l’ONG Comité International de Secours (IRC) pour l’achat, le transport et la distribution de matériaux de construction d’abri et d’autres articles non alimentaires dans la région de Maradi. Cela complétera les efforts déja entrepris par l’ONG.
  • La création par le Secrétaire d’État de mon poste d’Envoyé Spécial pour la région du Sahel reflète l’engagement du Gouvernement Américain dans la région. Ma fonction est un élément diplomatique clé pour assurer une attention très particulière au Sahel et rassembler tous les éléments de notre réaction aux crises immédiates ainsi qu’un engagement à long terme avec des partenaires précieux comme le Niger.
  • En effet, le Département d’Etat a une approche diplomatique globale du Sahel. L’objectif de notre cadre diplomatique pour le Sahel est que les gouvernements dans la region s’attaquent aux raisons profondes de l’insécurité, maîtrisent la propagation de la violence et stabilisent la région pour une meilleure coordination de l’aide et le soutien fournis par les interagences Américaines et la communauté internationale.
  • À ce titre, nous avons discuté de la situation au Mali avec le président Issoufou. Les États-Unis se joignent à l’ONU, à l’UE et à l’UA pour appeler tous les acteurs à s’engager dans le dialogue et la retenue et à réaffirmer le droit de manifester pacifiquement.
  • Nous soutenons les appels de la CEDEAO en faveur de la nomination d’un président civil et d’un premier ministre d’ici le 15 septembre et d’une transition d’un an pour ramener le Mali à l’ordre constitutionnel grâce à des élections libres et équitables
  • Nous avons aussi discuté avec le Président de notre engagement continu sur le plan diplomatique et programmatique pour aider à créer les conditions d’une capacité accrue de l’État; la bonne gouvernance; et des élections libres, justes, transparentes et pacifiques. Nous avons également noté que la liberté de la presse et la liberté d’expression sont des éléments importants d’une démocratie saine.
  • Les États sahéliens doivent assumer l’entière responsabilité de répondre aux besoins et aux attentes de leurs citoyens, ce qui implique d’assurer la justice et la responsabilité pour les violations des droits humains commises par les forces de sécurité. En l’absence de cet engagement, aucun degré d’engagement international n’est susceptible de réussir.
  • Si les gouvernements, en particulier leurs forces de sécurité, violent les droits de l’homme, cela sape leur crédibilité auprès de leurs citoyens et, partant, leur capacité à lutter contre l’extrémisme violent.
  • En conséquence, le récent rapport de la Commission Nationale des Droits de l’Homme sur les violations des droits de l’homme est une préoccupation majeure pour nous, et nous avons soulevé cette préoccupation auprès du président Issoufou. Le gouvernement nigérien doit tenir responsables les auteurs des violations des droits de l’homme présumées d’une manière à la fois rapide et transparente.
  • En conclusion, nous avons souligné avec le Président que notre engagement avec le Niger se développe et devient visiblement plus solide comme en témoignent la construction de notre nouvelle ambassade et la présence croissante de l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID).
  • je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *