DIPLOMATIE : L’ambassadeur de la République de Turquie au Niger dresse un bilan de la Coopération entre les deux pays

ARTICLE DE S.E.M. L’AMBASSADEUR MUSTAFA TÜRKER ARI

A L’OCCASION DE LA FETE NATIONALE DU 29 OCTOBRE DE LA REPUBLIQUE DE TURQUIE

NIAMEY, LE 29 OCTOBRE 2021

Nous célébrons, en ce jour vendredi le 29 octobre 2021, le 98ième anniversaire de la proclamation de la République de Turquie. A l’instar de notre peuple au pays, toutes les communautés turques partout où elles se trouvent à l’étranger, commémorent simultanément cet heureux évènement.

Je voudrais, dans ce contexte, partager avec vous, le message de Son Excellence Monsieur Recep Tayyip Erdoğan, Président de la République de Turquie, à cette occasion :

« Je souhaite une bonne fête de la République à nos citoyens à domicile et à l’étranger, qui partagent avec nous cette journée de fierté, qui est l’un des anneaux d’or de notre histoire glorieuse.

Au 98e anniversaire de la proclamation de notre République, je me souviens avec reconnaissance du fondateur de la République Ghazi Mustafa Kemal Atatürk et de ses compagnons d’armes.

Je souhaite la miséricorde de Dieu à nos chers martyrs qui nous ont confié cette patrie au détriment de leur vie. Je présente, au nom de moi-même, de mon pays et de mon peuple, mes gratitudes à nos anciens combattants qui ont eu l’honneur d’être un ‘ghazi’ tout en luttant pour la même cause sacrée.

Je remercie tous nos députés qui ont servi sous le toit de la Grande Assemblée nationale de Turquie en tant que représentants distingués de la volonté nationale depuis la première Assemblée jusqu’à présent, et qui ont payé des prix lorsque nécessaire.

Je prie Dieu pour faire réussir nos forces de sécurité qui servent avec beaucoup de sacrifice le long et à l’intérieur de nos frontières pour la survie de la Turquie, ainsi que pour la paix, la sécurité et le bien-être de notre chère nation.

Je félicite de tout cœur nos gens d’affaires, nos organisations non gouvernementales et nos fonctionnaires qui brandissent fièrement notre glorieux drapeau aux quatre coins du monde.

Nous, en tant que 84 millions de personnes qui sont unies, poursuivons nos efforts de faire la Turquie croître et atteindre ses objectifs avec la force que nous tirons de notre histoire enracinée et de nos anciennes valeurs.

Nous avons bien géré et laissé derrière nous l’étape la plus grave de la pandémie de coronavirus qui a bouleversé profondément le monde entier grâce à la force et à la capacité de notre infrastructure sanitaire.

De même en économie, nous avons clôturé 2020, où l’économie mondiale a connu un rétrécissement de 3 %, avec une croissance de 1,8 %. Nous n’avons jamais permis une faiblesse sur aucun sujet, de la lutte contre le terrorisme à la sécurité publique, des investissements aux opérations que nous avons menées au-delà de nos frontières.

Le solide appui que nous avons accordé, pendant ce processus, à nos frères et sœurs libyens qui étaient confrontés aux attaques des putschistes et aux Turcs azerbaïdjanais qui luttaient contre l’occupation au Karabakh a changé le sort de deux pays. Tandis que les putschistes en Libye ont essuyé une grave défaite, nos frères et sœurs azerbaïdjanais ont récupéré leurs propres terres après environ 30 ans d’occupation.

Nous avons déjoué aussi les tentatives d’éloigner notre pays et la République turque de Chypre du Nord des ressources d’hydrocarbures en Méditerranée orientale.

Ces réussites que nous avons atteintes en économie, en politique intérieure et étrangère malgré les conditions difficiles de la pandémie, sont des signes importants montrant la solide infrastructure de notre pays ainsi que l’efficacité du système de gouvernement présidentiel. Nous poursuivons cet élan, que nous avons atteint l’année dernière, en 2021 en le renforçant encore dans tous les domaines, surtout dans l’économie, la production et les exportations.

Lorsque le centenaire de notre République est bien à l’horizon, nous ne permettrons à aucune puissance, aucun scénario sale, aucune attaque insidieuse visant à faire trébucher la Turquie de nous détourner de notre chemin. Nous, en tant que nation, lutterons afin de réaliser notre cause pour une Turquie grande et forte en protégeant fermement notre unité, solidarité et fraternité qui sont la garantie la plus importante. La volonté en acier, qui a porté la lutte nationale à la victoire et donné vie à notre République, continuera d’être notre guide aujourd’hui comme elle l’a été pendant les 98 dernières années dans cette lutte sacrée que nous menons.

Que Dieu nous accompagne et nous aide. Fort de ces réflexions, je souhaite encore une fois une bonne fête de la République et je souhaite la santé, la paix et le bien-être à notre peuple.

Gloire aux âmes de nos martyrs !

Joyeux 98e anniversaire de notre République ! »

La République de Turquie a été proclamée le 29 octobre 1923. Auparavant, au lendemain de la Première Guerre mondiale, les terres anatoliennes étaient occupées. Par suite de cette occupation, notre lutte de l’indépendance a commencé avec le soutien de toutes les couches sociales du peuple turc, sous la conduite de Gazi Mustafa Kemal Atatürk. A cette occasion, j’aimerais aussi saluer respectueusement la mémoire de tous les martyrs qui ont perdu la vie dans la défense de leurs patries en Turquie et au Niger. Nous gardons encore les précieux souvenirs de Gazi Mustafa Kemal Atatürk et de ses compagnons d’armes.

La Turquie a succédé à l’Empire ottoman. Le caractère étatique de la Turquie remonte à environ 2.200 ans. Les relations d’amitié et de fraternité avec l’Afrique occupent une place importante dans notre tradition. Des études universitaires historiques révèlent que les relations entre la Turquie et l’Afrique datent de la première moitié du XVIème siècle. Les relations du peuple anatolien avec le continent africain ont toujours été étroites. C’est dans cette optique, que la Turquie et l’Union Africaine organiseront en Turquie, le 3ième Sommet de Partenariat Turquie – Afrique les 17-18 décembre 2021.

L’amitié et les valeurs communes entre les peuples sont à l’origine des contacts de la Turquie avec le Niger et aussi avec la région saharo-sahélienne, dans laquelle se situe ce dernier. A la lumière de ces liens historiques, notre Ambassade en collaboration avec la Fondation Maarif de Turquie, a récemment organisé une conférence sous le thème : « Observations d’un officier ottoman sur le Grand Sahara -1888 ».

Avec le Niger, nos contacts actuels sur le plan politique se poursuivent au niveau présidentiel. Nos relations, qui se sont développées sur la base de l’amitié personnelle, de la fraternité et de la forte volonté politique de Son Excellence Monsieur le Président Recep Tayyip Erdoğan avec Son Excellence Monsieur le Président Mohamed Bazoum et avec l’ancien Président Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, touchent tous les domaines. Les visites mutuelles des ministres et des hauts fonctionnaires continuent au cours des deux dernières années. Nous estimons que chaque visite donne un nouvel élan à nos relations.

La Turquie apprécie bien la politique étrangère active menée par le Niger. Le Niger est un membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies depuis le début de l’année dernière. Il a adopté une position active et exprimé des vues globales sur des nombreuses questions aussi bien mondiales que régionales. Les consultations entre la Turquie et le Niger, en marge des réunions de haut niveau de la 76ième session de l’Assemblée générale de l’ONU, ont été intenses. Nous souhaitons plein succès au Niger pour la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU qu’il assumera en décembre prochain. Dans ce contexte, S.E.M. Mevlüt Çavuşoğlu, Ministre des Affaires étrangères de la République de Turquie et S.E.M. Hassoumi Massoudou, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères et de la Cooperation de la République du Niger se sont rencontrés à New York le 23 septembre 2021. En tant que membre actif de l’Union africaine, le Niger est également président par mandat du Conseil des Ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI). Le Niger prend beaucoup d’initiatives relatives aux nombreuses questions, qui sont étroitement liées au monde musulman. Ces consultations entre les deux pays frères, la Turquie et le Niger, se déroulent au sein de l’OCI avec sincérité.

Nous avons signé des nouveaux accords au cours des deux dernières années. Nous les avons mis en œuvre.  A titre d’exemple concret, les passeports officiels entre la Turquie et le Niger sont désormais exempts de visa.

Nos relations commerciales et économiques se développent davantage. En raison de la Covid-19, notre volume d’échanges commerciaux en 2020 a été inférieur à celui de 2019. Cependant, il n’est pas passé en dessous du volume des échanges commerciaux de 2018. Nous remarquons déjà que ce volume de 2021 sera plus élevé que lors des périodes précédentes. Les opérateurs économiques nigériens accordent de plus en plus un intérêt capital aux foires commerciales de Turquie, car ils y trouvent leur compte.  

Comme vous le savez, Turkish Airlines organise sept (7) vols hebdomadaires entre Niamey et Istanbul. Nous constatons que la majorité des passagers sont des hommes d’affaires nigériens et turcs. Pour la Turquie, le Niger est un pays important pour investir et développer le commerce. Nous encourageons nos hommes d’affaires dans ce sens. Dans ce contexte, les derniers échanges sont les préludes d’une nouvelle rencontre. Nous tiendrons notre réunion de la Commission économique mixte avec la participation de nos deux gouvernements en janvier 2022. Les préparatifs de la prochaine session du Conseil d’affaires Turquie – Niger qui rassemblera des hommes d’affaires, avancent tous les jours. Les investissements que le secteur privé turc a réalisés au Niger et les projets qu’il a menés dans cette zone géographique, s’étendant de Diffa à Tillabéri en passant par Agadez, contribuent au développement de ce pays dans tous les domaines. Nous attendons avec impatience la réalisation de nouveaux projets.

L’Agence turque de la Coopération et de la Coordination (TİKA) met en œuvre des projets socio-économiques au service direct du peuple nigérien. A ce jour, plus de 100 projets sont à l’actif de cette première.

L’Hôpital d’Amitié Niger-Turquie est un centre médical où se consolide l’amitié entre les deux pays. Cet hôpital dans lequel les personnels soignants turcs et nigériens travaillent ensemble en symbiose, a soigné plus de 60.000 Nigériens.

Les écoles de l’amitié Nigéro-Turque de la Fondation Maarif dispensent un enseignement de qualité à plus de 1.000 élèves conformément à la législation nigérienne. Je voudrais, par la même occasion, attirer l’attention des étudiants nigériens sur les bourses de Turquie. J’invite tous les intéressés d’y présenter leurs candidatures. Vous pouvez contacter notre Ambassade au sujet des procédures en ligne ainsi que les entretiens.

Notre coopération dans le domaine des mines progresse comme prévu. C’est ainsi que je fonde espoir sur la participation turque au Forum économique des pays miniers et pétroliers de la Cédéao (ECOMOF), qui aura bientôt lieu en décembre.

La Turquie porte les nigériens dans son cœur. Nous ressentons, en Turquie, la douleur des attentats terroristes, des inondations et surtout les pertes humaines militaires et civiles qui se passent au Niger. La Turquie a condamné ces attaques terroristes perpétrées au Niger dans ses déclarations officielles. A la suite des inondations et autres situations humanitaires, le peuple turc a toujours envoyé de l’aide au peuple nigérien. Le mois dernier, nous avons assisté les personnes qui sont retournées dans leurs villages à Diffa. Cette aide se poursuivra sous d’autres formes. Nous sommes en étroite coordination avec la Présidence et le Ministère de l’Action humanitaire et de la Gestion des Catastrophes du Niger.

Je voudrais mettre l’accent sur le rôle important joué par les organisations non gouvernementales (ONG) turques en matière de coopération humanitaire entre la Turquie et le Niger. Il y a des ONG qui fournissent des gros efforts pour acheminer de l’aide que le peuple turc apporte, à différentes périodes, au peuple nigérien, et aussi pendant nos fêtes religieuses. Elles travaillent de concert avec les ONG nigériennes. Ces ONG renforcent les sentiments de sincérité entre nos peuples.

Malheureusement, il n’est pas possible d’énumérer de nos relations bilatérales, qui se sont étendues à tous les domaines de la vie, en raison des contraintes d’espace. Je voudrais répéter le message que j’ai mentionné au début de mon article ici. Nos relations se développent dans tous les domaines. Il existe une volonté politique des deux côtés pour la poursuite de ce processus. C’est le vœu de nos peuples frères et amis.

Je vous salue respectueusement de nouveau.

Mustafa Türker ARI

Ambassadeur de la République de Turquie au Niger

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *