DIFFA : L’Agence française de développement (AFD) et Action contre la faim, en partenariat avec les OSC nationales s’engagent pour « Kamua Barka », le projet d’appui aux femmes de Diffa.


Communiqué de presse

Niamey, le 23 mars 2022

Mercredi 23 mars 2022 – L’Agence française de développement a signé une convention de financement d’un montant de 8 M€ (5,2 Mds FCFA) avec Action Contre La Faim pour le Projet d’appui aux femmes de Diffa « Kamua Barka ». La cérémonie s’est tenue en présence des autorités nigériennes, de son Excellence Monsieur Alexandre Garcia, ambassadeur de France au Niger, et des représentants d’Action Contre La Faim et des ONG nationales Agir Plus et Diko.

Le Niger doit faire face à des multiples défis parmi lesquels le choc sécuritaire qui le fragilise davantage. La région de Diffa demeure actuellement parmi les régions les plus vulnérables du pays. Dans ce contexte, les femmes et les filles sont particulièrement exposées. Sur près de 270 000 déplacés, 80% sont des femmes et des enfants. Le projet Kamua Barka (« femmes en avant ») financé par l’AFD à hauteur de 8 M€ sur fonds Minka (Fonds dédié à la consolidation de la Paix) et mis en œuvre par un consortium d’ONG composé d’Action contre le Faim , Agir plus et Diko, vise ainsi à contribuer au renforcement de la résilience des femmes et des adolescentes dans la région de Diffa, affectée par une crise multidimensionnelle, en améliorant localement leur protection et en favorisant leur autonomisation socio-économique.

« Les activités du projet porteront essentiellement sur l’accès des femmes aux soins et à une prise en charge psychosociale des violences basées sur le genre. De plus, un accompagnement à la création d’entreprise et l’auto-emploi sera fourni. Des formations professionnelles ainsi que des formations à la participation citoyenne et politique seront dispensées. Autant d’activités qui permettent de répondre à l’urgence de la situation tout en renforçant la résilience de ces femmes », explique Hamidatou Illa, Chargée de projet genre et santé à l’AFD.

Le projet sera mis en œuvre par un consortium d’ONG, composé d’Action contre la Faim, et de deux ONG nationales : Agir plus et Diko. Chacune de ces trois ONG aura son budget propre et aura le lead sur des thématiques identifiées. Ainsi, Diko aura le lead sur la protection et la mobilisation communautaire, Agir Plus sur la formation professionnelle et le renforcement de capacités locales, et ACF sur les questions de sécurité alimentaire et les activités de soutien psychosocial et de plaidoyer. De plus, un important volet de renforcement de capacités au bénéfice d’Agir plus et Diko sera mis en œuvre par le projet.

A terme ce sont près de 15 500 bénéficiaires directs qui sont visés, dont 14 700 femmes et 800 époux.

A propos de l’Agence française de développement

Le groupe AFD contribue à mettre en œuvre la politique de la France en matière de développement et de solidarité internationale. Composé de l’Agence française de développement (AFD), en charge du financement du secteur public et des ONG, de la recherche et de la formation sur le développement durable, de sa filiale Proparco, dédiée au financement du secteur privé, et d’Expertise France, agence de coopération technique, le Groupe finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et résilient.

Nous construisons avec nos partenaires des solutions partagées, avec et pour les populations du Sud. Nos équipes sont engagées dans plus de 4 000 projets sur le terrain, dans les Outre-mer, dans 115 pays et dans les territoires en crise, pour les biens communs – le climat, la biodiversité, la paix, l’égalité femmes-hommes, l’éducation ou encore la santé. Nous contribuons ainsi à l’engagement de la France et des Français en faveur des Objectifs de développement durable (ODD). Pour un monde en commun.

A propos d’Action contre la Faim au Niger

Action Contre la Faim est présente au Niger depuis 1997. Sa mission est de sauver des vies en éliminant la faim par la prévention, la détection et le traitement de la sous-nutrition, en particulier pendant et après les situations d’urgence liées aux conflits et aux catastrophes naturelles. L’organisation intervient dans les régions de Tahoua, Maradi et Diffa, en partenariat avec les services techniques gouvernementaux dans la conception et à la mise en œuvre des projets et programmes. A l’échelle du pays, Action Contre la Faim met en œuvre des projets visant à éradiquer la faim de manière globale, durable et efficace dans une approche multisectorielle intégrant l’Eau l’Hygiène et l’Assainissement (EHA), la santé-nutrition, la Sécurité Alimentaire (SA) ainsi que des actions de plaidoyer, aux niveaux national, régional et sous régional.

Depuis les premières attaques dans la région de Diffa en février 2015, Action contre la Faim intervient auprès des populations déplacées, réfugiées, retournées et hôtes du Bassin du Lac Tchad. Nous répondons à l’urgence humanitaire par des interventions en santé/nutrition, en eau, hygiène et assainissement (WASH) et en sécurité alimentaire, ainsi que par le rétablissement des moyens d’existence des populations affectées.

En soutien à ses activités programmatiques, Action Contre la Faim conduit des actions de plaidoyer aux niveaux national et local afin de provoquer des changements durables en termes de politiques, de pratiques et de capacités d’intervention.

A propos de d’Agir Plus

Active depuis 2010, Agir Plus est une organisation non gouvernementale de droit nigérien. Sa mission est de soutenir les communautés les plus vulnérables en encourageant les solutions novatrices en matière de capacités, d’autonomisation. L’organisation mène ses interventions au niveau national à travers 05 programmes (Education – Gouvernance – Sécurité Alimentaire et moyens d’existence – Santé/Protection – et un vaste programme d’autonomisation des jeunes des femmes. Tenant compte du contexte au Niger caractérisé par une récurrence de nombreuses crises complexes, Agir Plus a opéré le choix stratégique de promouvoir et de mettre en pratique l’approche dite « Nexus » qui lie l’humanitaire, développement et Paix. Ce qui confère ainsi un double mandat à l’organisation.
Agir Plus élabore et/ou met en œuvre des projets à court, moyen et long terme dans le cadre d’un développement intégré prenant en compte les besoins exprimés par les individus et/ou êtres vivants concernés. L’ONG participe aux travaux de réflexions d’instances nationales et internationales avec toujours pour but de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de tous les individus et êtres vivants au Niger.

A propos de Diko

DIKO est une ONG nigérienne crée par des jeunes progressistes et militant(e)(s) des droits des femmes et des jeunes, elle a pour vocation de soutenir les populations vulnérables à travers la promotion d’une justice sociale, la lutte contre les inégalités et le respect des droits humains. Nous œuvrons dans une approche basée sur les droits de l’homme en contribuant à l’essor du développement en apportant une réponse humanitaire adaptée aux besoins précis des populations dans les situations de crise et au respect de leur dignité, tout en favorisant et mettant en œuvre des opportunités pour un développement durable, et assurer le lien entre urgence, réhabilitation et développement. Indépendante, apolitique et à but non lucratif, DIKO œuvre dans le respect d’une impartialité politique et religieuse stricte, selon les principes de non-discrimination et de transparence et les valeurs de responsabilité, d’impact, d’esprit d’entreprise et d’inspiration. DIKO s’engage à répondre aux urgences et à développer la résilience face aux situations de crise, à Co-construire une gouvernance efficace et à promouvoir une croissance inclusive et durable.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *