Démarrage des travaux du Barrage de Kandadji

Le vice-président de la Banque Mondiale satisfait du processus

La semaine du 05 juin 2017, le Vice président de la Banque Mondiale pour le Financement au Développement M. Axel VAN TROTSENBURG séjourne au Niger où il a effectué une série de rencontres avec les plus hautes du pays notamment le Président de la République, Chef de l’Etat SEM Issoufou Mahamadou, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Brigi Raffini. M. Axel VAN TROTSENBURG en a également mis cette visite à profit pour rencontrer le secteur privé dans la perspective de réaliser des investissements structurants pour stimuler l’économie nationale.

A noter qu’au sortir de sa rencontre avec le Chef de l’Etat, M. Axel a annoncé que la Banque mondiale va doubler son engagement financier pour le Niger à hauteur d’un milliard de Dollars sur trois (03) ans sans compter la poursuite des grands projets et autres actions de développement en faveur des populations nigériennes. C’est du reste toute l’importance de sa visite sur le site  de réinstallation des populations du Barrage de Kandadji, en début de matinée du vendredi 09 juin 2017.

Evaluer l’état d’avancement des travaux et les enjeux économiques et sociaux du Projet

  1. Axel VAN TROTSENBURG et sa délégation se sont rendus sur le site de réinstallation des populations du Barrage Kandadji. La délégation est conduite par la Ministre du Plan Mme Kané Boulama Aïchatou entourée des cadres techniques du Haut Commissariat à l’Aménagement de la Vallée du Niger (HCAVN) ainsi que du Gouverneur de la région de Tillabery. L’objectif de cette visite terrain est d’évaluer la situation actuelle du site de réinstallation des populations déplacées, l’état d’avancement des travaux, d’échanger directement avec les populations et les autorités nigériennes sur les enjeux économiques et sociaux liés à la construction du Barrage de Kandadji.

De la réinstallation des populations déplacées

Il est clair que la construction de ce gigantesque et ambitieux chantier du barrage de kandadji implique le déplacement des populations riveraines. La première phase a concerné plus 5.410 personnes et la seconde concernera plus 50.000 personnes.

Un dialogue franc et direct avec les populations

La délégation s’est rendue en premier lieu au magasin de la coopérative de la localité de Dessa, crée en novembre 2016.  Avec 2.032 personnes dont 80 femmes membres, cette coopérative des riziculteurs et maraîchers exploite 2000 hectares sur deux (2) campagnes tous les ans. Une initiative vivement appréciée et encouragée par M. Axel VAN TROTSENBURG en ce sens qu’elle permet aux populations de subvenir à la leurs besoins à travers notamment l’exercice des Activités Génératrices de Revenus (AGR) et de réinsertion socio économique. Ce fut par la suite, la visite du centre d’apprentissage et de réinsertion d’Ayérou dont la mission principale est de donner une seconde chance aux jeunes déscolarisés.

Sur le site du Barrage de Kandadji, la délégation fera le tour des différents points avant de se rendre au village de Sanguilé où sont réinstallées les populations déplacées au titre de la première vague.

Le Chef du village M. Moussa et la présidente des femmes Mme Mino ont présenté leur nouveau village, le projet de développement local et les avantages qu’en tirent les populations de la zone Kandadji. A ce propos Mme Mino a témoigné que : «  les projets kandadji ont contribué à améliorer les conditions de vie des femmes avec l’acquisition d’une certaine autonomie financière, la lutte contre l’exode chez les hommes et la réinsertion des jeunes à travers l’apprentissage ou la formation professionnelle. »

Partout où il est passé, le vice-président de la BM profite pour échanger directement avec les populations sur divers sujets relatifs notamment à leurs conditions de vie sur le nouveau site, les changements sociaux et économiques constatés, les difficultés rencontrées et les perspectives pour le bien être de tous.

La fin des visites a été sanctionnée par une conférence publique au cours de laquelle le Vice président de la Banque Mondiale pour le Financement au Développement M. Axel VAN TROTSENBURG se dit satisfait des avancées constatées de visu sur le terrain et des différents témoignages recueillis auprès des populations. M. Axel n’a pas manqué de rappeler que sa visite s’inscrit dans la dynamique des relations entre son institution, le Gouvernement, les OSCs et les communautés. Il a rassuré les communautés  et le Gouvernement nigérien de la disponibilité de la banque mondiale à tout mettre en œuvre pour le bon démarrage des travaux.

Prenant la parole à son tour, la ministre du Plan Mme Kané Boulama Aïchatou s’est réjouie de cette visiste de terrain qui, selon elle, rassure à la fois le Gouvernement ainsi que les populations de la Zone relativement au démarrage très bientôt des travaux du barrage de Kandadji. Ce fut une visite très enrichissante en raison des échanges directs entre la Banque Mondiale et les populations sur des questions qui les concernent. A comprendre la Ministre du Plan, cela traduit aussi du niveau appréciable de l’implication des communautés dans la réalisation de ce gigantesque projet qui tient à cœur les plus hautes autorités de la 7ème République au premier rang desquelles SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat. La ministre Mme Kané Boulama Aïchatou a enfin rassuré la délégation de la Banque Mondiale que toutes les dispositions seront prises par le Gouvernement pour faciliter le démarrage effectif des travaux dans la cadre du Programme Kandadji.

Le Programme Kandadji : une fierté nationale pour le Niger

Un programme national qui a pour objectif de contribuer significativement à la réduction de la pauvreté, grâce à la régénération des écosystèmes, l’amélioration de la sécurité alimentaire et la couverture des besoins en eau et en énergie électrique. Cela va se traduire de manière opérationnelle par la construction d’un barrage et ses ouvrages annexes; d’une Centrale hydroélectrique et la ligne de transport ; de développer l’irrigation sur 45.000 ha ; la mise en œuvre  des actions de développement local. Le programme kandadji est donc une fierté nationale pour le Niger.

Abdoulaye Abdourahamane Amadou