Défense Nationale : La gravité des propos de l’opposant politique Hama Amadou

Préoccupé par la recrudescence des actes terroristes dans notre pays, le Ministère de la Défense Nationale n’entend plus tolérer le comportement de certains concitoyens malintentionnés qui s’évertuent à tenir des propos de nature à saper le moral des soldats et la cohésion des forces de défense et de Sécurité (FDS).

Dans un communiqué rendu public ce Mardi 21 Mai 2019, la Défense Nationale, sans citer nommément l’opposant politique en exil Hama Amadou, a fait cas  « d’un homme politique qui, du lieu de son exil, à travers un document audiovisuel a tenu des propos d’une extrême gravité». Et cela suite aux pertes subies par notre pays lors de l’embuscade du 14 Mai 2019 qui a fait vingt-sept (27) morts et huit (8) blessés.

Quoique n’ayant pas été cité dans le communiqué, on sait que lors d’une rencontre de son Parti MODEN Lumana section de Turquie, l’opposant politique nigérien Hama Amadou réagissant par rapport à cette embuscade a dit :  « Je pense que le Gouvernement que nous avons, profite du problème de l’insécurité pour délibérément envoyer à la mort une certaine catégorie des soldats nigériens, s’il ne prend pas des mesures de les radier simplement des listes de l’armée pour des motifs les plus absurdes ».

Selon toute vraisemblance, ces propos ont dû choquer le département de la défense nationale qui proteste contre ces « accusations graves portées contre l’armée nigérienne et sa hiérarchie ». Par conséquent, il a décidé de saisir le Procureur de la République pour l’ouverture d’une enquête pour propos diffamatoires et de nature à porter atteinte au moral et à la cohésion des FDS, de surcroît en temps de guerre.

Le ministère de la défense nationale attire l’attention des citoyens sur le caractère délictueux de la tenue et de la diffusion de ce genre propos qui ne sont qu’un encouragement aux forces terroristes.

niameysoir.com