COVID-19 : Ne baissons pas la garde, la pandémie persiste au Niger

(Mercredi 19 Août 2020) Pour rappel, en décembre 2019, à Wuhan en République Populaire de Chine, est apparue une maladie infectieuse appelée COVID-19. Cette maladie s’est vite propagée dans le reste du monde. Le 30 janvier 2020, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré l’épidémie du COVID-19 comme une urgence de santé publique de portée  internationale. Ensuite, la COVID-19 a été déclarée Pandémie par l’OMS le 11 mars 2020. L’Afrique a confirmé son premier cas en Égypte le 14 février 2020. Le 23 février l’Afrique de l’ouest a enregistré son 1er cas au Nigeria. Notre pays, le Niger a enregistré son premier cas le 19 mars 2020.

A la date du 06 août 2020 dernier, la situation épidémiologique de la pandémie liée à la COVID-19 au Niger se présente comme suit : 15 038  cas confinés, 14 401 cas sortis du confinement et  637 cas en cours de confinement. Concernant les tests de dépistages, 11.294 tests ont été réalisés à l’issue desquels 1.153 cas sont confirmés positifs ; 1.057 sont sortis guéris ; 69 décès sont enregistrés ; 27 patients sont sous traitement. Il ressort de ces données que l’évolution de la pandémie à la COVID-19 est favorable et se caractérise par un coefficient de transmissibilité (Ro) de 0,225.

Cette affection virale se contracte par voie respiratoire ou orale. Chaque personne infectée en présence de 100 personnes peut contaminer au moins 3 personnes en l’absence de mesures de protection. Malgré l’efficacité le dispositif institutionnel mis en place par les plus hautes autorités du pays pour limiter la propagation du virus nous ne devons pas baisser la garde. La pandémie existe, c’est une réalité ! Le respect des mesures barrières visant à limiter la propagation du virus s’impose. Pour ce faire, il importe de savoir les manifestations cliniques de la maladie et agir en conséquence.

Les signes cliniques de la maladie à coronavirus-2019 (COVID-19)  sont dominés par des symptômes respiratoires pouvant aller de la simple toux ou gène laryngée jusqu’au syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA). Dans la forme bénigne de la maladie, les patients peuvent présenter une infection virale des voies respiratoires supérieures sans complications; des symptômes non spécifiques tels que la fièvre; un état de fatigue; une toux (avec ou sans production de crachats); une anorexie; un état de malaise ; des douleurs musculaires; un mal de gorge; une dyspnée; une congestion nasale ou des céphalées.

Le virus de la COVID-19 continue à circuler au Niger d’où l’importance du respect des gestes barrières à savoir le port de masque ; le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ; éternuer ou tousser dans le creux de son coude ; garder une distance d’au moins un mètre avec les autres ; éviter de se serrer les mains.

Mohamed Ibrahim / nimaeysoir.com

 Cet article a été produit dans le cadre de la campagne de sensibilisation de la population sur la riposte contre la COVID-19 initiée par le Ministère en charge de la Communication à travers la Cellule d’Appui à la Communication (CAC).