COVID-19 : Le ROTAB en campagne de sensibilisation par une communication de proximité

(Mardi 23 Juin 2020) Le Réseau des Organisations pour la Transparence et l’Analyse Budgétaire (ROTAB) en partenariat avec l’ONG internationale Oxfam, organise une campagne de prévention et de sensibilisation sur la maladie à Coronavirus à travers une communication de proximité. Elle est conduite dans les huit (8) régions du pays pour une durée de trois (3) semaines suivant les axes Agadez-Tahoua; Maradi Zinder Diffa et enfin l’axe Tillaberi-Niamey-Dosso. A comprendre M. Boubacar Illiassou, membre du ROTAB,  » La campagne a pour objectif de limiter la propagation de la COVID-19, de faire connaitre les signes de cliniques, les mesures de prévention individuelles et collectives, le dispositif institutionnel national de riposte et son fonctionnement ». Dr Illa Alhassane et Dr Himou Boubacar, tous médecins au Service d’Aide Médicale d’Urgence (SAMU), respectivement secrétaire général et secrétaire général adjoint du SYMPHAMED ont largement entretenu les groupes cibles de la campagne sur la COVID-19. 

 Les signes cliniques 

Au Niger, la situation de la COVID-19 se présente comme suit à la date du 12 juin 2020 : 978 cas confirmés, 881 sortis guéris; 65 décès enregistrés; 32 Patients en cours de traitement et 184 agents de santé infectés. Selon les explications de Dr Himou Aboubacar, Conférencier, les manifestations cliniques de la maladie à coronavirus-2019 (COVID-19)  sont dominées par des symptômes respiratoires pouvant aller de la simple toux ou gène laryngée jusqu’au syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA). Aussi, poursuit-il, dans la forme bénigne de la maladie, les patients peuvent présenter une infection virale des voies respiratoires supérieures sans complications; des symptômes non spécifiques tels que: la fièvre; un état de fatigue; une toux (avec ou sans production de crachats); Une anorexie; Un état de malaise; Des douleurs musculaires; Un mal de gorge; Une dyspnée; Une congestion nasale; Ou des céphalées.

Mode de transmission 

Cette affection virale se contracte par voie respiratoire ou orale. Chaque personne infectée en présence de 100 personnes va contaminer au moins 3 personnes en l’absence de mesures de protection. Mais si le coronavirus est très contagieux, c’est surtout parce qu’il se propage dans une population non immunisée et bien d’autres conditions favorables tel que le regroupement a a fait savoir Dr Himou Boubacar.

Les examens et le traitement de la COVID-19

Pour sa part, Dr Illa Alhassane a également entretenu les participants sur les examens complémentaires permettant la confirmation du  diagnostic à savoir le test direct ou PCR (prélèvement nasopharyngé), le test indirect ou TDR (prélèvement sanguin : IgM et IgG (positif dès le 6ème jour de contamination). S’agissant du traitement de la COVID-19, il  se base actuellement sur le traitement symptomatologique; le protocole Chloroquine+ Azithromycine; la réanimation dans les cas graves.

Historiques et évolution de la COVID-19

Pour rappel, en décembre 2019, à Wuhan en République Populaire de Chine, est apparue une maladie infectieuse appelée COVID-19. Cette maladie s’est vite propagée dans le reste du monde. Le 30 janvier 2020, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré l’épidémie du COVID-19 comme une urgence de santé publique de portée  internationale. Par la suite, le COVID-19 a été déclaré Pandémie par l’OMS le 11 mars 2020. L’Afrique a confirmé son premier cas en Égypte le 14 février 2020. Le 23 février l’Afrique de l’ouest a enregistré son 1er cas au Nigeria. Notre pays, le Niger a enregistré son premier cas le 19 mars 2020.

Mohamed Ibrahim / niameysoir.com