CINEMA : Lancement du film « Vaillante » au Niger


 

 

 

(Niamey- Jeudi 12 Mai 2022) la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Allahoury Aminata Zoukaleini, a procédé cet après-midi au lancement du film ‘’Vaillante’’ dans la Salle de Projection de Canal Olympia sise Blu Zone de Niamey. C’est l’avant première diffusion de cette mini-série fictive produite par l’UNICEF, explorant la question du mariage des enfants en Afrique. La cérémonie s’est déroulée en présence du représentant de l’UNICEF au Niger, M. Stefano Savi ; des Chefs des Agences du Système des Nations Unies au Niger et d’une centaine de jeunes scolaires venus pour la circonstance.

Lancé en prélude de la journée Nationale de la Femme nigérienne, le film « Vaillante » montre comment les jeunes, en particulier les filles, peuvent faire partie de la solution pour la lutte contre la pauvreté, si elles sont autonomes. Dans son allocution, Mme Allahoury Aminata a salué l’initiative de l’UNICEF pour la production de ce film. Pour la Minsitre, « l’impact du mariage des enfants est énorme, notamment la mortalité maternelle et infantile, la fistule obstétricale, l’abandon scolaire et la pauvreté ». A cet effet, le Niger est particulièrement concerné car trois (3) filles sur quatre (4) sont mariées avant l’âge de 18 ans. « En réduisant la proportion des enfants qui se marient, nous pouvons limiter ces conséquences néfastes et aussi faire baisser la fécondité et contribuer à mettre le pays sur la voie de la transition démographique » a laissé entendre Mme Allahoury Aminata Zoukaleini.

Le raconte l’histoire du douloureux passé d’une jeune femme qui fait campagne contre le mariage des enfants et dont le destin s’entremêle avec l’incertaine destinée d’une jeune fille promise à un mariage. Les deux  protagonistes vont devoir surmonter les difficultés dans leurs familles et leur entourage, afin de faire respecter leurs droits. Selon les explications du représentant de l’UNICEF, le but visé est de créer une mini-série captivante pouvant créer des émotions et déclencher nombreuses  conversations chez les spectateurs relativement au au mariage des enfants. Dans le même temps, il s’agit de mettre en lumière la contribution des femmes dans la société. « Toutes les filles et tous les garçons ont droit à une enfance où ils peuvent jouer, apprendre et être protégés contre les préjudices, les abus et l’exploitation » a-t-il conclu peu avant la projection du film.

Selon l’UNICEF, en Afrique de l’Ouest et du Centre, les progrès sur l’élimination du mariage des enfants sont lents : 4 filles sur 10 sont mariées avant 18 ans et environ 14% sont mariées avant l’âge de 15 ans, soit plus de 3 millions de filles. Ces pourcentages les plus élevés au monde.

Salamathou Alaké/ NIAMEY-SOIR


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *