BTS d’Etat 2020 : L’ONECS, symbole vivant de la transparence et de l’équité aux examens

(Niamey- Samedi 19 Septembre 2020) Les résultats de l’examen du BTS d’Etat Session 2020 sont enfin proclamés. La publication suit son cours sous la coordination de l’Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS) qui centralise les données des quatre (4) Centres (Tahoua, Maradi, Zinder et Niamey) ayant accueilli plus de 5000 candidats.

Plusieurs témoignages rapportent des bons échos par rapport à l’organisation. « Les examens se sont déroulés dans la quiétude et la sérénité. Aucun cas de fraude ou de fuite des épreuves n’a été signalé dans aucun des centres » a souligné M. Ousmane Douka Soumaila, Directeur de l’ONECS. Selon ses explications, ce pari gagné par son institution répond à l’attachement personnel du Président de la République, Chef de l’Etat SEM Issoufou Mahamadou aux valeurs de Travail, de Mérite et de l’Excellence qui constituent les piliers essentiels de la réussite du future cadre de demain. Dans le même temps, l’ONECS allie crédibilité du diplôme aux exigences du marché de l’emploi.

Du reste, pour atteindre cet objectif, l’ONECS a sollicité cette année, les services du magistrat Seyni Issoufou Yacouba en qualité de Superviseur Général du BTS-2020. Ce dernier, visiblement ému par les résultats proclamés, a salué l’initiative de l’Office qui a consisté à faire appel à toutes les compétences nécessaires en vue d’organiser des examens propres pour l’obtention des diplômes crédibles tant au niveau national qu’au plan international. « Aucun membre de jury, aucun des présidents de jury que j’ai visité ne m’a signalé de cas de fraude qui aurait entaché la régularité de ces épreuves. Donc, Je puis vous confirmer avec fierté que les résultats du BST d’Etat de cette année sont crédibles » a-t-il confié à NIAMEY-SOIR cet après-midi.

L’ONECS : un service public au diapason des nouvelles technologies

L’ONECS n’est pas à sa première prouesse. Pour résoudre le problème de la lourdeur du processus de dépôt des dossiers par la possibilité de l’inscription en ligne, celui de communication avec les candidats, de partage d’information sans se déplacer, l’ONECS a conçu l’application innovante dénommée « SMART ADMIN ». Mieux, l’application permet à l’ONECS de sécuriser les examens en limitant les risques de fraude, en garantissant une certaine transparence et l’équité. C’est ainsi que le logiciel compile lui-même les notes de chaque candidat, calcule automatiquement les moyennes de chacun et génère en sortie le procès-verbal de délibération, la liste des admissibles et enfin le relevé de notes de chaque candidat. Le résultat de chaque candidat lui est instantanément transmis par SMS où qu’il soit sur le territoire national  ou même à l’extérieur.

Cette innovation technologique a permis à l’ONECS de remporter le « Prix HIKIMA » en 2017, Prix Nigérien de l’Innovation du Service Public initié par le Haut-Commissariat à la Modernisation de l’Etat (HCME) et l’Agence France pour la Développement (AFD) ; puis en juillet 2018 le 2ème Prix Panafricain du Service Public.

Pour mémoire….

Pour mémoire, la loi n° 2011-02 du 19 mai 2011, modifiant l’ordonnance n° 2010-68 du 04 novembre 2010, portant création de l’Office National des Equivalences, des Examens et Concours du Supérieur (ONEECS), a revu les missions dudit Office à travers le retrait de l’organisation du BAC et de la délivrance des équivalences. Ainsi, l’Office National des Équivalences, des Examens et Concours du Supérieur (ONEECS), est devenu Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS), Etablissement Public à caractère Administratif (EPA). Depuis, il a en charge l’organisation de tous les examens et concours du supérieur, à l’exception du Baccalauréat.

Mohamed Ibrahim / niameysoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *