Attaque terroriste à Toumour : en attente du bilan officiel

Selon des sources concordantes, une compagnie des forces armées nigériennes basées à Toumour, dans la région de Diffa (extrême sud-est du Niger) serait attaquée, dans la soirée du mercredi 17 janvier 2018. L’attaque aurait été perpétrée par des combattants lourdement armés, présumés du groupe terroriste Boko-Haram. Le Ministre de la Défense Nationale, M. Kalla Mountari a quitté Niamey ce matin pour se rendre sur le terrain s’enquérir de la situation.

Outre les dégâts matériels, différentes sources (presse étrangère principalement) font état de plusieurs morts et blessés tant du coté Forces de Défense et de Sécurité (FDS), civil qu’ennemi.

Officiellement, aucun bilan n’est annoncé par Niamey, la Capitale du pays qui s’est réveillée ce jeudi matin 18 janvier dans le désarroi provoqué par les infos de la presse étrangère sur l’attaque et des images choquantes qui seraient celles des victimes suivies de commentaires largement partagés sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, la situation sécuritaire dans la région de Diffa est de plus fragile avec les attaques de la secte Boko Haram. Ceci a conduit, en février 2015, à la proclamation de l’état d’urgence puis à sa reconduction à plusieurs reprises dans cette partie du territoire national. Depuis, et malgré une accalmie relative observée quelques mois, la région de Diffa subit des attaques meurtrières à répétition de la secte terroriste Boko Haram avec leurs corollaires de victimes et déplacés tant au Niger  qu’au Nigeria.

niameysoir.com