APAC-Niger : 15 femmes et jeunes filles en formation sur la Communication électorale à Dosso

(Dosso – Samedi 12 Septembre 2020) L’Association des Professionnelles Africaines de la Communication, section du Niger (APAC-Niger) est résolument engagée à relever les défis liés à la participation inclusive des femmes et des jeunes filles dans les instances de prise de décisions. Après Tillabéri, la Capitale du Fleuve où elle a formé trente (30) jeunes filles en techniques de Communication le mois dernier, APAC-Niger a entamé le 10 Septembre 2020 à Dosso, la Cité des Djermakoy, une autre formation de quinze (15) femmes et jeunes filles potentielles candidates indépendantes ou désignées par leurs partis politiques respectifs.

Pendant six (6) jours (4 jours de théorie et 2 jours de pratique), les Experts et les Consultants de l’APAC-Niger vont former les femmes et jeunes filles de la région de Dosso, potentielles candidates aux élections pour qu’elles s’approprient les outils qui leur seront nécessaires : savoir les conditions d’éligibilité, les éléments constitutifs d’un dossier, l’élaboration de messages de campagne, la constitution d’une équipe de campagne, l’utilisation des réseaux sociaux et les techniques de communication.

En clair, les participantes seront édifiées sur les enjeux des élections pour la femme, la communication électorale ainsi que le développement personnel. La formation est financée par le PNUD dans le cadre de l’exécution du Projet  « Mobilisation et Participation inclusives et accrues des femmes et des filles dans les instances de prise de décision ». Selon les explications de Mme Aminatou Housseini Noma, chargée de programme de l’APAC – Niger, « Cette formation permettra aux participantes d’atteindre un grand nombre d’électeurs (hommes, femmes et jeunes) et surtout les femmes analphabètes qui constituent la majeure partie de la population du pays ». Dans le même temps, poursuit-elle, « Cette action vise à renforcer la capacité des femmes à sensibiliser l’électorat et à résoudre le problème d’accès des candidates aux médias tant nouveaux que traditionnels ». A l’issue de la formation, ajoute-t-elle, chaque participante sera dotée d’un plan de communication. Le suivi de la mise en œuvre des plans de communication sera assuré par l’APAC-Niger.

A l’heure actuelle, au Niger, la situation de la représentation des femmes et des jeunes au sein de quelques institutions est peu reluisante. A titre indicatif à l’Assemblée Nationale : 29 femmes sur 171, soit 16,9% ; au Gouvernement on compte 8 femmes sur 42, soit 16,6% ; Gouverneurs : 0 sur 8 ; Préfets : 2 femmes sur 52 ; Moins de 1% de Jeunes au Parlement ; moins de 5% de Jeunes au sein des conseils communaux. C’est dire que cette formation est une aubaine pour les femmes et les jeunes filles en prélude des élections 2020-2021. En effet, elle donne la chance aux femmes des partis qui ne siègent pas au parlement d’élargir leur électorat.

Pour rappel, le projet intitulé « Mobilisation et participation inclusive et accrue des femmes et des jeunes filles dans instances de prise de décisions » a pour objectif global de compléter et soutenir les actions de sensibilisation, de formation et d’encadrement des femmes et jeunes femmes prévues dans le cadre du Projet d’appui au Cycle Électoral 2019 -2021 au Niger (PACE) au Niger 2020 -2021.

Mohamed Ibrahim / niameysoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *