Actualité : 5ème Réunion du Comité de pilotage du fonds Régional pour la stabilisation des Régions du Lac Tchad et du Liptako Gourma, l’engagement renouvelé des partenaires et des acteurs clés du Projet


 

(Niamey – Mercredi 06 Avril 2022) la réunion du cinquième comité de pilotage du « fonds pour la stabilisation des Régions du bassin du Lac Tchad et du Liptako Gourma, fenêtre du Niger », s’est tenue en début de matinée à l’hôtel Radisson Blu. Il s’agit d’une initiative du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Niger et qui concerne trois pays à savoir le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Ce programme novateur adapté aux défis sécuritaires complexes et de résilience vise à stabiliser les populations affectées par l’insécurité dans les zones cibles. La cérémonie d’ouverture des travaux de cette réunion, la 5ème du genre, a été présidée par le Ministre en charge de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Hamadou Adamou Souley, également Président du Comité de Pilotage du Projet en présence de Mme Louis Aubin, Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies ainsi que des partenaires techniques et financiers du programme.

Une vue des partenaires

Une journée durant, la réunion a planché sur l’examen de la situation sécuritaire, activités et perspectives dans les trois régions (Tahoua, Tillabéry et Dosso), ainsi que l’examen du rapport d’activités 2021 dans la région de Diffa suivi des propositions de localités au titre de la phase II.

A l’entame des travaux, les partenaires ont renouvelé leur engagement à accompagner la poursuite de la mise en œuvre du Programme au vu de ses résultats relativement à l’amélioration des conditions de vie des populations bénéficiaires. Dans le même temps, les acteurs clés dont les gouverneurs des régions concernées par cette initiative ont présenté des communications édifiantes sur ces résultats au niveau de leurs régions respectives en dépit des défis sécuritaires et humanitaires persistants notamment à Diffa et Tillabéri.

M. Hamadou Adamou Souley, Ministre en charge de l’Intérieur et de la Décentralisation,

Selon les propos du ministre Hamadou Adamou Souley, dès le mois prochain ( Mai 2022) il sera lancé à Bankilaré (Tillabéri) l’initiative du fonds régional pour la Stabilisation dans la Région du Liptako Gourma qui concernera les zones affectées par la vulnérabilité des communautés aux infiltrations continues et aux attaques des Groupes Armés Terroristes, mais aussi le relèvement des zones affectées par la crise, les zones où les communautés ont abandonné leur territoire.

Mme Louis Aubin, Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies au Niger

Pour la coordinatrice résidente du Système des Nations Unies, cette réunion est un cadre de réflexion sur la mise en œuvre concrète des facilités de stabilisation. A Mme Louis Aubin  de préciser que la rencontre vise à « tirer les leçons de l’expérience de Diffa et déterminer une voie commune à suivre pour soutenir le Niger à priori dans la lutte contre l’extrémisme violent et l’insécurité ». Du reste, la patronne du PNUD au Niger a fait remarquer que les activités de stabilisation ont permis d’accélérer la transition de la fragilité vers le redressement, et le développement durable dans les zones d’intervention du programme. Le Programme a contribué au retour volontaire des populations déplacées dans les endroits stabilisés. Dans le même ordre d’idée, il a su mettre l’accent sur le soutien aux moyens de subsistance pour les communautés : écoles, centres de santé, marchés, forages, commissariats afin de renforcer la présence de l’Etat et assurer l’effectivité des services publics.

Une vue des Gouverneurs à la Réunion

Pour rappel, l’initiative du Fonds Régional pour la Stabilisation dans la région du Liptako Gourma est se propose de s’attaquer à des zones affectées par la vulnérabilité des communautés aux infiltrations continues et aux attaques des Groupes Armés Terroristes ; le relèvement des zones affectées par la crise, les zones où les communautés ont abandonné leur terroir. En clair, la stabilisation accélérée consiste de prime abord à une phase de sécurisation des zones cibles de mise en œuvre. Dans cette optique, le Niger a mis en œuvre la Stratégie Nationale de Proximité qui consiste au recrutement des Forces de Sécurité Intérieure (FSI) dans les terroirs des régions couvertes par l’initiative de stabilisation.

Salamathou Alaké/ NIAMEY SOIR 

 

 

 

 

 

 

FIN.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *