9ème CONGRES SYTRAMIN : M. Titilo Nazaire, Président de l’UASEME exprime son inquiétude par rapport à la fermeture en cascade des sociétés minières au Niger

(Niamey – lundi 3 Février 2020) A l’occasion du 9ème Congrès statutaire du Syndicat National des Travailleurs des Mines du Niger (SYNTRAMIN), M. Titilo Nazaire, venu d’Abidjan en République de Côte d’Ivoire, a honoré de sa présence les assises de cette intance. M. Titilo Nazaire est Président de l’Union ouest Africaine des Syndicats de l’Energie, des Mines et l’Eau (UASEME). Ce matin, il a prononcé un discours lors de la ceremonie d’ouverture du 9ème Congrès Ordinaire du SYNTRAMIN.  Ci-dessous l’intégralité :

Image1Discours de M. Titilo Nazaire, Président de Union ouest Africaine des Syndicats de l’Energie, des Mines et l’Eau (UASEME)

Au 9ème Congrès Ordinaire du SYNTRAMIN NIAMEY (NIGER)

  • Monsieur le ministre des mines,
  • Monsieur le ministre du pétrole,
  • Monsieur le ministre des industries
  • Madame la ministre de l’énergie,
  • Messieurs les directeurs généraux des sociétés minières
  • Chers camarades congressistes,
  • Chers invités,

Avant tout propos je voudrais demander à tous de se lever pour observer une minute de silence en la mémoire de tous nos camarades décédés dans l’exercice de leur travail.

Je voudrais, au nom du Bureau Exécutif de notre union sous régionale UASEME et en mon nom personnel, dire un grand merci au comité d’organisation du 9ème congrès de SYNTRAMIN pour cette invitation. Merci pour cette marque de confiance.

L’UASEME (Union ouest Africaine des Syndicats de l’Energie, des Mines et l’Eau) est composé de vingt deux (22) syndicats issus de huit (08) pays de l’Afrique de l’Ouest dont le Niger.

Pour rappel, j’ai été élu le 09 novembre 2019 à l’issu de son 4ème congrès de UASEME à Abidjan. Je profite de cette tribune pour remercier tous les camarades ici présents qui ont brillamment contribué à mon élection.  Encore Merci camarades.

L’UASEME a plusieurs objectifs, mais je voudrais m’attarder sur : « Elargir le cercle des adhérents de l’Union ». Et pour cela, je voudrais vous recommander d’aller vers les autres syndicats et leur expliquer le bienfondé d’appartenir à l’UASEME.

Revenons au sujet du jour qui nous réunit ce matin dont le thème est : « Quel avenir pour le secteur des mines au Niger ? »

Chers camarades,

Au premier coup d’œil on peut déjà dire que le secteur de mine a un bel avenir au NIGER. Le sous-sol du NIGER est très riche en ressources minières et énergétiques dont l’uranium, le charbon, le cuivre, l’or, le phosphate, le zinc, le pétrole, le gaz, le fer, le ciment et d’autres métaux précieux.  Oui le potentiel minier du Niger est énorme.

Ce qui nous inquiète aujourd’hui, c’est d’abord la fermeture en cascade des sociétés minières pour des raisons diverses, et qui entraine inéluctablement le chômage des camarades travailleurs. Aussi nous entendons par-ci par-là les attaques qui entrainent les morts d’hommes.  Je pense ici à nos camarades assassinés sur le chemin du travail.

Que faire devant ce tableau peu reluisant ?

Les résolutions de vos travaux en commission vont donner en partie des pistes crédibles pour faire face à ces fléaux. Nous demandons à l’Etat nigérien et à toutes les entreprises du secteur minier ici au Niger de mettre tout en œuvre pour assurer la sécurité d’emploi et la sécurité physique de tous nos camarades travailleurs qui ne demandent seulement qu’à travailler pour nourrir leurs différentes familles.

Le Niger aujourd’hui occupe le 5ème rang mondial devant des grandes nations qui produisent de l’uranium. Et c’est bien grâce à votre travail chers camarades. Alors cette place honorable qu’occupe Le NIGER doit se faire ressentir dans le panier de la ménagère.

Je voudrais ici rendre hommages à nos vaillants camarades travaillants dans sites miniers. Vous vous battez jour et nuit sur : Les routes risquées, Dans les puits risqués pour atteindre les objectifs fixés par nos patrons.

Honneur à vous !

Je voudrais que vous vous acclamer parce que vous le méritez. Je vous exhorte aussi chers camarades à vous approprier des règlements intérieurs de vos différentes entreprises et de respecter les procédures dans l’exercice de vos tâches quotidiennes. Il y va de votre propre sécurité.

Etant en mission en décembre dernier à DAKAR je disais à nos camarades sénégalais  qu’un adage africain dit : ‘’ on ne scie pas la branche sur laquelle on est assis’.  C’est parce les sites miniers existent que les entreprises minières existent et que nous travailleurs des sites miniers existent.

Chers camarades c’est parce que entreprises existent que votre syndicat SYNTRAMIN existe. C’est parce que SYNTRAMIN existe que l’UASEME aussi. Je dirai à nos patrons que vous et nous les travailleurs formons une équipe. C’est donc ensemble que nous nous battons chaque jour et nuit pour atteindre les objectifs que vous fixez qui est au finish la création de richesses. Et cette richesse créée par tous les membres de l’équipe doit être redistribuée de manière saine pour le bien être de chaque membre de l’équipe.  C’est-à-dire le bien être des travailleurs et aussi le bien-être de l’entreprise. Les représentants des travailleurs que sont les syndicats sont vos partenaires sociaux.

Oui le syndicat SYNTRAMIN est votre partenaire social.

Chez nous en Côte d’Ivoire dans notre société la CIE (Compagnie Ivoirienne d’Electricité), les travailleurs sont les actionnaires à travers le Fond Commun de Placement. Ce n’est pas bien sûr le même contexte mais juste vous dire à tel point le bien être du travailleur doit être au centre de vos préoccupations.

Comme le disait M. HAMADOU BAKAYOKO Directeur Général de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité à Abidjan lors de sa prise de fonction en Avril dernier et je cite : « Les vraies informations peuvent partir du bas » fin de citation.

 Je vous exhorte donc chers patrons à demeurer toujours au contact de vos collaborateurs pour avoir les vraies informations et bien cerner leurs préoccupations pour la bonne marche de votre entreprise.

Le respect de la personne humaine et la reconnaissance du mérite doivent être quelques-unes de vos valeurs.

Le syndicat SYNTRAMIN qui est membre entier de notre union sous régionale UASEME est là pour vous accompagner, pour veiller sur le bien être de vos collaborateurs que sont les travailleurs des sites miniers.

Camarades travailleurs, chers patrons, je voudrais pour finir demander à chacun, de jouer sa partition pour relever tous ces défis qui nous attendent afin que l’avenir du secteur minier au Niger soit plus radieux.

Je souhaite donc à tous et à chacun pleins succès à vos travaux pour qu’à l’issu de ce congrès le SYNTRAMIN soit plus soudé, plus fort pour le bonheur des travailleurs des mines ici au NIGER.

Vive SYNTRAMIN

Vive l’UASEME

Je vous remercie.

    TITILO NAZAIRE

Sécretaire Général du SYNACIE

Président de l’UASEME