ZINDER : « La situation agro-pastorale est très prometteuse surtout dans les départements du sud ….et très favorable dans certains départements du Nord de la Région de Zinder » a dit M. Issa Moussa, Gouverneur de Zinder dans un entretien accordé à « NIAMEY SOIR ».

Niamey Soir : Monsieur le Gouverneur, comment se présente la campagne agro pastorale dans votre Région ?

 Le Gouverneur Issa Moussa : Je vous remercie de m’avoir donné cette opportunité de vous entretenir sur les sujets de l’heure qui préoccupent actuellement les populations de la région de Zinder. En ce qui concerne l’évolution de la campagne agro-pastorale dans la région de Zinder, le déroulement de la campagne agricole a été marquée à l’installation par un retard de la pluviométrie. Cela a entraîné des pertes des semis dans plusieurs zones de la région dont les localités de Belbedji, Damagaram takaya, Gouré ainsi que toute la bande Nord.  Nous avons également connu au démarrage de cette campagne un rat ou souris des champs qui déterrait les semis dans ces zones. A cela s’ajoute le cas d’autres prédateurs comme les chenilles et les cicadelles.

Image10Heureusement, au fil de l’évolution de cette campagne, la situation que je viens de vous présenter a été maîtrisée avec l’appui des services régionaux de protection des végétaux.  Nous avons rapidement entrepris des actions dans les zones concernées. Et je vous avoue que depuis trois (3) semaines la situation s’est totalement normalisée et cela sur l’ensemble de la région y compris dans les zones pastorales. Par la suite, il a beaucoup plu et le fourrage a poussé abondamment. De façon générale, la situation agropastorale est très prometteuse surtout dans les départements du sud de la région où c’est vraiment la grenaison. Il s’agit des départements de Dungace, Gouré, Magaria, Kantché et Takiéta. La situation est également très favorable dans certains départements du Nord tels que Belbedji, Tanout, Nord Gouré puis à Tesker où la situation agricole est de plus splendide.  Le même constat a été fait par la mission ministérielle de suivi de la campagne dans la région. Toutefois, ceci n’exclut pas qu’il y a eu des retards des semis par endroits dans la région.

 Niamey Soir : La campagne agro-pastorale rime généralement avec les inondations. Qu’en est-il de la Région de Zinder ?

Image1Le Gouverneur Issa Moussa : Cette année est particulièrement très pluvieuse à Zinder. Nous enregistrons des pluviométries de 100 plus mms. Cela a évidemment causé des inondations avec des conséquences dommageables en dégâts matériels et en perte de vie humaine. Je vous cite par exemple Gouré et un autre village à côté de la commune de Droum.  A Gouré avec un peu moins de 100 mms le village était inondé. Toutefois, il importe de savoir que ces inondations ont été en partie aggravées par un certain nombre de travaux faits dans la ville et qui ont d’ailleurs soulevé certaines agitations des populations. Mais la situation a été vite réglée. Après, il a encore plu près de 100 mm qui ont sérieusement inondé Gouré. Jusque-là Gouré subit les conséquences fâcheuses de cet épisode. Ces pluies ont inondé la ville.

Image8Le second exemple pour illustrer la situation des inondations à Zinder, est celui d’un autre village situé dans la commune  de Droum. A ce niveau au moins 80 % de murs sont tombés d’où le problème de recasement des populations victimes de ces inondations. Les sinistrés étaient exposés en plein air deux (2) jours durant avant que nous n’ayons identifié le centre de santé intégré (CSI) local, une école et un magasin pour les recaser. Après quoi, nous avons saisi le dispositif d’aide aux sinistrés à savoir la Cellule Crise Alimentaire (CCA) rattachée au cabinet du Premier ministre pour apporter de l’aide aux sinistrés. Quinze (15) tonnes de riz, quinze (15) tonnes de Mil, et de nombreux kits non alimentaires ont été distribués tant aux sinistrés de Gouré que des autres localités qui sont touchées. Les aides sont apportées aussi bien par le gouvernement que par ses partenaires selon les besoins exprimés sur le terrain. Nous déplorons à ce jour (Ndlr : 2 septembre 2019) onze (11) décès suite aux inondations.

Niamey Soir : Pouvez-vous nous rappeler les grandes infrastructures réalisées à Zinder dans le cadre du programme de modernisation des grandes villes du pays initié par le Chef de l’Etat ?

Image4Le Gouverneur Issa Moussa : Permettez-moi de rappeler que Zinder a beaucoup profité du programme de modernisation des grandes villes du Niger initié par SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat. Nous avons bénéficié d’importantes infrastructures. Sur ce, il vous souviendra qu’à partir de l’Edition de la fête tournante à Zinder, désormais, le processus de réalisation des infrastructures entrant dans le cadre de cet évènement s’étend sur une période de trois (3) ans. Ainsi, au titre de la première année de « Zinder Sabua » c’est-à-dire en 2018, tous nos efforts visaient principalement à rendre la fête belle. De ces nombreuses réalisations, je commence par vous citer l’Aéroport de Zinder qui a été totalement rénové sur fonds propre de l’Etat pour un coût estimé à six (6) milliards de F FCFA. Cela a amené l’ASECNA à le prendre à compter du 1er Janvier 2020. Autrement dit, à compter de cette date, le personnel, la gestion des infrastructures et le fonctionnement de l’aéroport seront à la charge de l’ASECNA. Vous comprendrez que c’est un grand soulagement  pour l’Etat du Niger. A cet égard, nous espérons un suivi rigoureux du fonctionnement de l’aéroport ainsi qu’une amélioration des émoluments de son personnel. Aussi, l’année prochaine, les pèlerins de Zinder peuvent se rendra à la Mecque à partir d’ici. Outre l’aéroport, l’aérogare et le salon présidentiel ont été également rénovés pour un coût estimé à plus d’un (1) milliard.

La deuxième grande infrastructure dont Zinder a bénéficié c’est la voirie dont l’investissement est estimé à plus de trente (30) milliards. Permettez-moi d’insister sur le fait que la voirie a considérablement transformé la ville de Zinder. Les rues et les canalisations d’évacuation des eaux sont bien faites. Pour preuve, en dépit des fortes pluies, les populations sont rassurées au niveau de la ville. Toutefois, au fil de la saison pluvieuse, ces populations nous aident à déceler ci et là les quelques insuffisances constatées. En somme, je peux vous affirmer que maintenant nous n’avons aucune crainte pour la ville de Zinder par rapport aux fortes pluviométries. A ces infrastructures, je voudrai ajouter la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC), les locaux de la station régionale de l’ORTN, le stade régional etc. qui ont été rénovés et la grande la Tribune officielle construite.

Niamey Soir : Parlez-nous à présent du suivi de ces infrastructures et de leur appropriation par les populations ?

Image6Le Gouverneur Issa Moussa : S’agissant du suivi et de l’entretien proprement dits des infrastructures « Zinder Sabua », c’est un travail de sensibilisation que nous avons commencé auprès des populations bien avant leur réalisation.  Nous attirons constamment leur attention sur la nécessité d’entretenir ces infrastructures puis de s’en approprier. Ce sont des biens publics. Chacun a le devoir citoyen de les protéger.  Notre message a été heureusement entendu et compris par les populations. A trois (3) reprises, par exemple, il nous a été signalé des cas où ce sont les populations elles-mêmes qui interpellent immédiatement des personnes qui tentaient de poser des actes de vol des matériels  ou de destruction des infrastructures. Cela nous rassure beaucoup quant au suivi de ces infrastructures réalisées à grand frais. Malgré la vigilance appréciable de la population, nous poursuivons la sensibilisation et envisageons à l’avenir mettre en place des Comités de Suivi au niveau de chaque grande infrastructure. Du reste, le Maire que je remercie au passage pour sa contribution, s’active pleinement dans ce sens pour assurer une veille permanente. Des arbres sont plantés et entretenus par la Marie tout autour des différents sites.

Niamey Soir : Avant de clore cet entretien, auriez-vous un appel particulier à lancer ?

Le Gouverneur Issa Moussa : Par rapport aux inondations, l’appel que j’ai à lancer à l’endroit des populations, c’est de continuer à faire preuve de vigilance et de prudence. Les populations doivent éviter de s’approcher des murs qui montrent des signes de faiblesse. Dans le même ordre d’idée, nous leur demandons de quitter les anciens lits des cours d’eau pour éviter des inondations. Quant au suivi et à l’entretien des infrastructures «  Zinder Sabua », je rappelle aux populations de Zinder que les travaux se poursuivront et d’autres seront entamés bientôt par la SATOM. A cet effet, nous leur demandons d’être indulgentes par rapport aux éventuelles perturbations que ces travaux pourraient entrainer (blocage de la circulation, déviations, embouteillage etc). Nous leur demandons surtout de poursuivre la veille citoyenne. Enfin, je tiens à remercier la population de Zinder pour sa collaboration et son sens de responsabilité dont elle fait preuve à chaque fois que de besoin. Je vous remercie.

Propos recueillis par Abdoulaye Abdourahamane Ahamadou

niameysoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *