Vers la reprise du dialogue politique inter-nigérien…

Dans le cadre de l’accompagnement du processus électoral au Niger, à la demande des Autorités nigériennes et de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), la Secrétaire générale de la francophonie Son Excellence Madame Michaelle JEAN a dépêché à Niamey une mission d’évaluation électorale. 

DSCN0229

Conduite par M. Mathieu BILE, la mission entame une série de rencontres avec les différentes sensibilités de la vie politique nationale : l’opposition politique, la majorité au pouvoir et les partis politiques non affilés. Autant, la mission de l’OIF rencontrera le premier ministre chef de gouvernement SEM Brigi RAFINI, le ministre des affaires Étrangères de l’intégration africaine et des nigériens à l’extérieur M. Ibrahim YACOUBA et le ministre d’État ministre de l’intérieur de la sécurité publique de la décentralisation des affaires coutumières et religieuses M. Mohamed BAZOUM.

Ce matin, la mission francophone composée de cinq (5) émissaires a rencontré la classe politique pour un rapprochement en raison du blocage du dialogue politique se traduisant par le refus l’opposition politique nigérienne à participer aux réunions du Conseil National de Dialogue Politique (CNDP) d’une part, et de l’autre, au processus électoral 2021. Pour rappel, l’opposition ne s’est pas encore faite représentée au sein de l’institution électorale mise en place par décret présidentiel en date 23 Octobre dernier.

DSCN4122

Peu après la rencontre avec les émissaires de l’OIF, l’opposition politique semble figée sur sa position. « C’est au régime du Président Issoufou Mahamadou d’arrêter de jouer au caméléon en changeant de couleur au grée de la situation grave que traverse le pays. Les dirigeants doivent cesser de jouer avec les allumettes s’ils tiennent à ce que le Niger soit en paix » a laissé entendre Amadou Djibo dit « Max » porte parole du FRDDR.

Pour la majorité au pouvoir, elle dit se réjouir de l’intérêt qu’accordent la communauté internationale en général, et l’OIF en particulier, au processus électoral en cours au Niger. Au chef de la délégation de l’OIF, M. Mathieu BILE d’insister : « seul l’intérêt du peuple Nigérien doit guider les différentes parties dans leur prise de position ». Au terme de cette mission de l’OIF, il est à souhaiter une reprise du dialogue politique inter-nigérien.

Lors de son séjour à Niamey, la mission francophone effectuera une visite à la Commission Électorale Nationale indépendante (CENI), la Cour Constitutionnelle, au Conseil  Supérieur de la Communication, aux représentations diplomatiques francophones accréditées au Niger,  à la délégation de l’union européenne, au programme des nations unies pour le développement.

niameysoir.com