USPT : « Le syndicalisme nigérien doit retrouver sa chaleur, sa grandeur et ses lettres de noblesse. » a déclaré M. Chaibou TANKARI lors du lancement de la campagne

20190711_110738Le 31 juillet prochain  auront lieu au Niger les premières élections professionnelles. 185 500 électeurs repartis entre 12 centrales syndicales seront attendus dans les urnes. Hier, le ministre en charge de l’Emploi, du Travail et de la Protection sociale, M. Mohamed Ben Omar a livré un message dans lequel il officiellement lancé la campagne pour ces élections. C’est dans cette optique que ce jeudi 11 juillet 2019, en début de matinée, l’Union Syndicale Progressiste des Travailleurs (USPT) a procédé au lancement de sa campagne. La cérémonie s’est déroulée dans la salle de réunion du SNAD sous la présidence de M. Chaibou TANKARI, Secrétaire Général du Bureau Exécutif National de l’USPT en présence des représentants de 39 syndicats affiliés.

Dans son allocution d’ouverture de la campagne de l’USPT, M. Chaibou TANKARI a rappelé le processus de démocratisation de notre pays marqué par des multiples soubresauts tout en insistant sur le mouvement syndical nigérien et le rôle historique joué par sa centrale syndicale. Parlant des élections professionnelles, M. Chaibou TANKARI dit : « A l’image des partis politique, le pluralisme syndical doit être soumis à une évaluation par les travailleurs sans hypocrisie, pour retentir objectivement les centrales syndicales aptes à défendre les interets des travailleurs de manière permanente ».

A comprendre le Secrétaire Général de l’USPT, ces élections professionnelles visent à déterminer la représentativité de chaque centrale syndicale conformément à la volonté et à l’honnêteté des travailleurs pour contribuer à revitaliser le syndicalisme nigérien. Il a déploré au passage que le syndicalisme souffre beaucoup du comportement d’une « race de syndicalistes qui jouent aux valets et aux mercantilistes au service des partis politiques contre la grandeur du syndicalisme ».

20190711_103946A ce propos, poursuit-il, « l’USPT n’a pas été créée pour être financée et entretenue dans sa gestion par un parti politique ou l’accompagner dans sa conquête effrénée du pouvoir ». « Le syndicalisme nigérien doit retrouver sa chaleur, sa grandeur et ses lettres de noblesse. » a martelé M. Chaibou TANKARI.

Le coup d’envoi de cette campagne à l’USPT est donné simultanément à l’échelle des régions. Au cours de cette cérémonie, trois (3) exposés ont été présentés aux participants pour les édifier sur les raisons de voter l’USPT. Il s’agit du bilan moral, du bilan social et enfin des promesses électorales de l’USPT déclinées en dix-huit (18) points.

Cette campagne s’achève le 30 juillet 2019 à minuit. Et cela conformément aux dispositions de la loi n° 2247 MET/PS/SG /DGT/E/ DT/PDS du 14 septembre 2017 fixant les règles d’organisation des élections professionnelles en vue de déterminer la représentativité des organisations syndicales d’employeurs et de travailleurs. L’organisation matérielle du vote prévu le 31 juillet est assurée par la Commission nationale des Elections professionnelles (CONEP).

niameysoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *