UEMOA : Vers la création d’une plateforme communautaire de promotion des pratiques de redevabilité sociale

Les locaux du Comité Interparlementaire de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine, à Bamako, abritent du 6 au 10 mai 2019, les travaux du Comité Préparatoire de la plateforme communautaire de promotion des (bonnes) pratiques de redevabilité sociale au sein des organes de l’UEMOA. Trois (3) importantes allocutions ont marqué la cérémonie d’ouverture officielle : le mot de bienvenue du Secrétaire Général Permanant du CIP, celui du Président du Comité préparatoire et le discours d’ouverture du Représentant résident de la Commission au Mali.

Quatre (4) jours durant, cinq (5) points majeurs seront developpés par les participants aux travaux. Il s’agit de l’examen et de la validation technique du projet de note conceptuelle de référence de la plateforme ; de l’examen et la validation technique du projet de décision de la Commission portant création, attributions, composition et fonctionnement de la Plateforme de promotion des pratiques de redevabilité sociale; de la définition des orientations, des règles et modalités d’organisation et de fonctionnement interne de la plateforme; de l’examen et adoption de la feuille de route pour la mise en place effective et le démarrage des activités de la plateforme et, enfin, l’examen et la validation du projet de plan d’actions triennal de la Plateforme pour la période 2020-2022 .

La perspective de création de cette plateforme est à saluer car la culture de performance et de redevabilité sont des principes essentiels de toute politique de modernisation de la gouvernance et du pilotage institutionnel dans une Organisation. Mieux, elle participe de la vision de la Commision Présidée par M. Abdallah BOUREIMA qui, depuis sa nomination, s’investit sans relâche à enraciner cette culture dans les rouages et le fonctionnement de l’organe communautaire.

la composition et les objectifs d’ARKENCIEL-UEMOA

ARKENCIEL-UEMOA est composé de six membres à savoir un représentant du CIP, un membre de la CCR, un membre du CTDS, un membre du CCT, le Directeur de la stratégie et de l’évaluation (DES), ainsi que le chef de la Division Suivi et évaluation, responsable de la préparation technique et logistique de l’atelier et rapporteur des travaux du Comité préparatoire.

Il a pour objectif de préparer les bases et les modalités générales pour la création, la mise ne place et le démarrage effectif d’une plateforme communautaire dédiée à la promotion des pratiques de redevabilité sociale au sein des organes de l’UEMOA, dans la suite des réflexions engagées au cours de l’atelier de décembre 2017.

Le choix du CIP

Quant au choix du CIP d’abriter les travaux du Comité Préparatoire, il n’est pas fortuit car le Comité Interparlementaire est appelé à jouer le rôle d’organe responsable du contrôle démocratique au sein de l’Union. Au demeurant, c’est la raison pour laquelle, le CIP, bien avant cette date et prenant la juste mesure de cet enjeu de renforcement de la culture de redevabilité sociale au sein de l’Union, a bien voulu s’approprier davantage cette problématique, en organisant une communication thématique sur ce sujet au cours de sa 42ème Session Ordinaire tenue en août 2018 à Lomé au TOGO.

La présente rencontre du Comité Préparatoire s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de l’Atelier sous régional de partage organisé du 13 au 15 décembre 2017 par la Commission de l’UEMOA sur le thème : « Redevabilité sociale dans l’évaluation des politiques publiques de développement au sein de la Commission de l’UEMOA et des Etats membres : pratiques, acquis défis majeurs et recommandations ». Cette rencontre avait regroupé une trentaine de participants, notamment des représentants d’organes clés de l’Union en matière de redevabilité sociale tels le Comité Interparlementaire (CIP), la Chambre Consulaire Régionale (CCR), le Conseil du Travail et du Dialogue Social (CTDS), le Conseil des Collectivités Territoriales (CCT), la Cour des Comptes (CDC-UEMOA), la Cour de Justice (CDJ- UEMOA) et la Commission de l’UEMOA.

Pour finir, rappelons que la feuille de route pour la perspective de mise en place et de lancement opérationnel de cette plateforme communautaire avait été adoptée au cours dudit atelier qui avait, en outre mis en place un comité préparatoire de cinq (5) membres. Ce Comité a pour mandat de préparer les documents de base ainsi que les modalités opératoires pour la mise en place effective et le démarrage de la plateforme.

Abdourahmane Varino