UEMOA : Revue annuelle des reformes, politiques, projets et programmes communautaires au Niger

Niamey abrite depuis ce matin à la Salle Margou de l’Hôtel Gaweye, les assises de la revue annuelle des reformes, politiques, projets et programmes communautaires  de l’UEMOA au Niger. La session a été présidée par le Ministre nigérien de l’Économie et des Finances M. Massoudou Hassoumi en présence de M. Abdallah Boureima Président de la Commission de l’UEMOA. Outre les membres du Gouvernement nigérien, la cérémonie d’ouverture des travaux de cette session politique de la troisième revue annuelle des reformes communautaires,  a également enregistré la présence des Commissaires  et des experts de la Commission de l’UEMOA.

DSCN0008-UEMOA-7Pour rappel, cette initiative a été décidée par la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union lors de sa Session du 06 juin 2012 à Lomé au Togo. Les travaux techniques de la présente revue se sont déroulés à Niamey du 27 au 29 Novembre 2017 et ont regroupé des Experts du Niger ceux de la Commission UEMOA. La revue annuelle des reformes communautaires fait donc suite à la nécessité d’accélérer le processus d’intégration au regard du faible niveau de transposition des textes ou d’application des reformes communautaires par les États membres.

Dans sa note de bienvenue, le ministre nigérien de l’Économie et des Finances a souligné que cette rencontre traduit l’ambition des plus hautes autorités de l’Union à relever les nombreux défis et attentes des populations.

Auparavant, le Président de la Commission de l’UEMOA M Abdallah Boureima a souligné que la revue annuelle est placée sous la présidence des Premiers Ministres ou Chefs de Gouvernement et sous la tutelle des ministres en Charge des Finances. Elle a été instituée par Acte additionnel de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement (CCEG) du 24 Octobre 2013. M Abdallah Boureima d’indiquer que la rencontre technique qui a précédé cette revue a été sanctionnée par un mémorandum adopté par consensus. A l’issue de l’évaluation, poursuit-il, il ressort qu’en 2017. Le Niger affiche un taux moyen de mise en œuvre des reformes de 57, 9 %.

DSCN0045-UEOMOA-4La présente revue se penchera une journée durant sur les résultats de l’évaluation de l’état de mise en œuvre des reformes au Niger. Laquelle évaluation a porté sur la Gouvernance économique et convergence, le marché commun et les reformes sectorielles ainsi que les programmes et projets financés pars la Commission de l’UEMOA au Niger. Le mémorandum technique conjointement élabore par les deux parties à l’issue de cette évaluation fait ressortir : l’état d’avancement de la mise en œuvre des textes communautaires transposés et appliqués, ceux transposés et non appliqués et ceux en attente de transposition et d’application ; l’état de la mise en œuvre des programmes et projets communautaires au Niger, les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des actes communautaires ainsi que dans l’exécution des programmes et  projets communautaires, enfin, les recommandations à l’endroit du Niger et de la Commission de l’UEMOA.

A noter enfin que les conclusions de cette rencontre de Niamey seront présentées cet après midi à SEM Brigi Raffini, Premier Ministre Chef du Gouvernement.

Abdoulaye Abdourahamane

niameysoir.com