Table ronde sur la drépanocytose au Niger : La prévalence de la maladie prend de l’ampleur

Drepano-2Le Centre national de référence de la drépanocytose (CNRD) a organisé, hier mardi 7 Août 2018, au Palais des Congrès la Table-ronde sur la drépanocytose. Le thème central retenu est ‘’Ensemble contre la drépanocytose.’’ Cette rencontre d’échanges et de réflexions sur la drépanocytose  a été présidée par le ministre de la santé publique Dr. Idi Illiassou Mainassara. Un des objectifs majeurs de cette table-ronde est d’inviter le secteur privé à participer pleinement à la lutte contre cette maladie dans notre pays.

Dans son mot introductif, la représentante du CNRD, Dr Adama Abdoulkarim a largement entretenu l’assistance sur la drépanocytose et ses conséquences tant sur la vie des drépanocytaires que sur la vie de leurs communautés respectives. Appelée communément ‘’Hématie’’, la drépanocytose est la première maladie génétique mondiale atteignant environ cinquante (50) millions de personnes. Elle est une maladie génétique de l’hémoglobine qui est une substance contenue dans les globules rouges et dont la fonction dans l’organisme est de transporter l’oxygène dans tout le corps humain. La drépanocytose est donc la conséquence d’un dysfonctionnement de la circulation sanguine.

Procédant à l’ouverture de la Table-ronde, le ministre de la sante publique M. Illiassou Mainassara a profité de la tribune de cette table ronde pour lancer un vibrant appel à double objectif : appel à l’ensemble des acteurs à plus d’engagement pour l’amélioration du bien-être des patients souffrant de la drépanocytose ; appel au renforcement des engagements du secteur privé dans la mise en compte du financement des actions de santé. le ministre de la sante publique a surtout rassuré que l’engagement de chacun et les actions prochaines marqueront un pas décisif dans la lutte contre la drépanocytose au Niger.

Drepano-3Pour lutter contre la drépanocytose au Niger, le ministère de la santé publique en collaboration avec l’association de lutte contre la drépanocytose au Niger (ALDN), a créé  le centre national de référence de la drépanocytose (CNRD). Fruit de la coopération nigéro- monégasque. Le CNRD est un établissement public à caractère scientifique et technique, placé sous la tutelle du ministère de la santé publique (MSP). De sa création à ce jour, le centre a accueilli et suivi 6242 patients et réalisé en 2017, 2972 électrophorèses dont 1002 cas de formes majeures (Ss, sc.) soit 33% pour 13.701 admissions dont 42% sont des enfants de 0 à 5 ans. C’est dire que la prévalence de la maladie prend de l’ampleur au Niger.

Cette table ronde a été l’occasion pour des malades de la drépanocytose à exprimer leur souffrance par des témoignages touchants qui ont fait couler des larmes dans la salle. En rappel, la drépanocytose ou ‘’hématie’’ est une maladie héréditaire transmise par les parents ou par l’un d’eux. Elle n’est pas contagieuse. Les populations les plus touchées sont celles des Antilles, de l’Afrique, de la méditerranée, de l’Inde et du Brésil.

AMS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *